Accueil Monde Proche-Orient

Attaque d’une prison au Nord-Est syrien: «L’EI a réussi son coup, même s’ils meurent jusqu’au dernier»

Le groupe terroriste sort déjà grandi de l’offensive qu’il a menée sur l’une des plus grandes prisons du nord-est syrien, analyse Wassim Nasr, alors que les combats se poursuivent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Les combats entre les djihadistes de l’Etat islamique (EI) et les forces de la coalition internationale avec les forces kurdes du Nord-Est de la Syrie sont entrés lundi dans leur cinquième jour. Au cours d’une attaque coordonnée et manifestement bien préparée, les djihadistes ont pu forcer jeudi soir les murs de la prison de Ghwayran, à Hassaké, où sont enfermés quelque 3.500 partisans de l’EI. Décryptage avec le spécialiste des mouvements djihadistes, journaliste à France 24 et auteur de L’Etat islamique, le fait accompli (Plon), Wassim Nasr.

Au cinquième jour de combats dans et autour de la prison de Hassaké, que sait-on de la situation sur place ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 26 janvier 2022, 20:37

    Méthode Coué: tous morts mais on a réussi

  • Posté par Le Maigat Damien, mardi 25 janvier 2022, 14:41

    En ce qui me concerne, ils peuvent réussir tous les coups qu'ils veulent, s'ils meurent jusqu'au dernier, je signe.

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 25 janvier 2022, 9:29

    Chez nous les djihadistes n'ont pas besoin de s'évader - ils sortent d'office après quelques années - il suffit de voir celles et ceux qui sont déjà sortis ou "en passe" de l'être. Le système judiciaire belge ou occidental n'est pas la réponse adéquate à des actes de guerre ..... tout le monde le sait mais personne n'ose le dire.

  • Posté par Colart Louis, mardi 25 janvier 2022, 12:00

    C'est au contraire quelque chose de connu. Le procureur fédéral le répète régulièrement: ils ont des difficultés à collecter des preuves puisque les crimes ont été commis en Syrie, qui est un trou noir de la justice internationale depuis une décennie. Cela n'empêche pas de condamner les "returnees", parfois à plusieurs années de prison (même si on peut juger cela insuffisant, et bien souvent ça l'est). Et contrairement à cette idée reçue, les djihadistes vont quasiment tous à fond de peine.

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs