Accueil Économie Finances

Pourquoi les places boursières dégringolent

Tensions géopolitiques, hausse des taux aux Etats-Unis : les Bourses valdinguent. Une « correction », explique l’économiste Bruno Colmant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La Bourse américaine a entamé la semaine en net recul, accentuant les pertes enregistrées depuis le début de l’année et, en particulier, au cours de la semaine passée. A l’unisson, les marchés européens ont clôturé la séance sur des replis de près de 4 %. A Bruxelles, l’indice Bel 20 est ainsi passé tout juste sous les 4.000 points, retrouvant son niveau de mai 2021.

Comme souvent, le vent souffle d’outre-Atlantique. Par rapport à son plus haut de début janvier, le S&P 500, qui regroupe les 500 plus grandes entreprises cotées à la Bourse de New York, a ainsi cédé près de 11 %. La « correction » est plus marquée pour le Nasdaq, l’indice des valeurs technologiques, qui a décroché de 16 % par rapport à son niveau du début de novembre. Les marchés européens, jusqu’ici, ont été un peu moins affectés, mais ont suivi le mouvement. Ainsi, à Bruxelles, l’indice Bel 20 affiche un repli de 8 % sur trois semaines. La tendance est similaire à Paris et Francfort.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs