Accueil Immo

L’immobilier semi-industriel, un marché qui atteint des sommets

Le secteur a enregistré des records en 2021, note JLL dans son rapport annuel. La logistique, elle, a un peu ralenti sa course à cause d’une offre déficitaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 3 min

La crise sanitaire n’a pas eu d’effet négatif sur l’immobilier industriel. Il suffit de voir les chiffres compilés par le courtier JLL pour 2021 pour s’en rendre compte : 2,2 millions de mètres carrés pris en occupation (contre 1,9 en 2020), 1.147 transactions (960). Deux bémols : le volume d’investissement est inférieur à l’an dernier (580 millions d’euros, contre 786) et les rendements ont, eux aussi, diminué.

Si le semi-industriel s’est très bien comporté (il a même enregistré un record absolu avec 1,4 million de m2 de nouvelles ventes ou locations), c’est en grande partie dû à l’activité constatée dans les nouveaux parcs d’affaires ou autres parcs pour PME.

Que ce soit à Gembloux (Le Poirier), Waregem (Bilkhage), Malle (Steenoven), Dendermonde (Hoogveld), Deinze (E3), Lubbeek (Endepoel) ou Ham (Truibroek Noord), la chanson est la même : les espaces disponibles sont fort convoités.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs