Accueil Société

Comment le smartphone devient indésirable au bureau

Certains employeurs sont agacés de voir des membres de leur personnel pianoter sur leur téléphone à longueur de journée au lieu de travailler. Les organisations patronales préconisent des règles claires en la matière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Longtemps considéré comme un moyen d’intrusion des employeurs dans la sphère privée des travailleurs, le téléphone mobile connecté au net irrite bon nombre de patrons lorsqu’il est utilisé au bureau par leur personnel. C’est du moins ce qu’affirme le prolixe Syndicat neutre pour indépendants (SNI), sur base d’un sondage qu’il a récemment réalisé auprès de 835 petites et moyennes entreprises. A la question « qu’est-ce qui vous agace le plus chez (une partie) de vos travailleurs », 21,1 % des boss ont répondu « Ils sont souvent occupés sur leur smartphone », loin devant « Ils sont trop souvent malades » (18,8 %), « Ils sont trop peu flexibles » (8,1 %) et « Ils ne respectent pas leurs heures de travail » (7,9 %).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs