Accueil Culture Cinéma

Aïssa Maïga à propos de «Marcher sur l’eau»: «Régler la question de l’eau réglerait beaucoup de choses»

Après son ouvrage « Noire n’est pas mon métier », l’actrice et réalisatrice Aïssa Maïga alerte sur les effets du réchauffement climatique en Afrique dans un film lumineux d’humanité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

On devrait voir prochainement la Française Aïssa Maïga, née à Dakar d’un père malien et d’une mère sénégalaise, dans Quand tu seras grand, de Andréa Bescond et Eric Métayer, et dans la série anglaise The fire Index avec Josh Hartnett. Découverte chez Cédric Klapisch et Claude Berri, nommée pour le César du meilleur espoir en 2007 pour Bamako , d’Abderrahmane Sissako, second rôle remarqué dans des grosses productions comme dans le cinéma d’auteur, Aïssa Maïga est une artiste engagée, notamment à travers l’ouvrage collectif Noire n’est pas mon métier. Mais la réalisation de Marcher sur l’eau, mi-fiction mi-documentaire, est plus qu’une révélation. Car raconter une histoire derrière la caméra était un de ses rêves les plus puissants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs