Accueil Société

Droits humains: face à une crise qui s’encroûte, «la justice reste le contre-pouvoir le plus important»

État d’exception, morts dans des commissariats, grévistes de la faim… Le regard posé par la Ligue des droits humains sur l’année écoulée est assez morose. Pourtant, comme le rappelle sa présidente, des éclaircies sont à mettre au tableau. De récentes décisions de justices ouvrent des perspectives et démontrent que l’État de droit plie mais ne rompt pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Une société qui vit dans un état d’urgence permanent ne peut pas être une société libre ». En reprenant à son compte cette citation du philosophe italien Giorgio Agamben, la Ligue des Droits humains dit toute la préoccupation qu’elle nourrit à l’égard d’une année placée sous le signe de la crise. Une crise qui s’ankylose. Dans son Etat des Droits humains en Belgique, cuvée 2021, cette voix centenaire qui compte au sein de la société civile jette dans le rétroviseur un regard un peu morose sur les douze derniers mois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 26 janvier 2022, 18:05

    Rappelons aussi que c'est cette même L.D.H qui a porté plainte contre l'état ... pour "conditions inhumaine de l'incarcération de Marc DUTROUX" ! Ce qui démontre combien l'agenda de cette poignée de 4 ou 5 "pelées ou tondus" est à l'antipode du bien être de nos concitoyens ! NON au DIKTAT des minorités !!

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 26 janvier 2022, 18:15

    Ni la L.D.H et ni les autres groupuscules n'ont de légitimité issue de votes démocratiques (des urnes). L'exemple de l'épisode du "voile à la STIB" l'illustre bien : Ce sont CES associations qui ont saboté le processus de la STIB d'aller en Appel ! Alors maintenant venir encenser la Justice est une pure hypocrisie.

  • Posté par collin liliane, mercredi 26 janvier 2022, 10:57

    Comment dire tout et son contraire: "Je trouve d’ailleurs insupportable l’idée selon laquelle les gens ne sauraient pas ce qui est bon pour eux », thèse favorite des antivax . Comment concilier cela avec le fait que "nos droits et libertés s’exercent aussi collectivement"?

  • Posté par Martin Roland, mercredi 26 janvier 2022, 10:24

    Je trouve d’ailleurs insupportable l’idée selon laquelle " les gens ne sauraient pas ce qui est bon pour eux » : cette phrase est hallucinante ! Pour certaines personnes il n'y a aucune pandémie, les vaccins sont à base du poison élaboré Bill Gates, les experts sont à la solde de big-pharma et autres délires dont le point commun est l' anti modernité scientifique ! Ces ignares -dangereux pour les autres- sont atteints de la "peetersite aigüe", la maladie des boyaux de la tête.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 26 janvier 2022, 17:57

    +1

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs