Accueil Société

Une nouvelle épicerie solidaire pour les étudiants à qui «il arrive de sauter des repas»

Ce lundi, la septième épicerie solidaire ouvrait sur un campus francophone. Ces initiatives témoignent d’une précarité étudiante grandissante en temps de covid. Certains ont perdu leur job, d’autres n’ont pas de budget suffisant pour acheter en supermarché.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les épiceries solidaires à destination des étudiants ne désemplissent pas ces derniers mois. La crise sanitaire a eu un impact indéniable sur leurs finances, souvent en raison de la perte d’un job étudiant. La nouvelle épicerie solidaire du campus du Ceria, à Anderlecht, a ouvert ses portes ce lundi 24 janvier. Trente-six étudiants s’y sont déjà présentés pour faire le plein de pâtes, pain et fruits et légumes. A l’initiative de la Commission communautaire française (Cocof), en partenariat avec l’Association pour la solidarité étudiante en Belgique (Aseb), cette épicerie ouvre ses portes tous les lundis de 15 h 30 à 17 h 30, pour les étudiants de n’importe quel campus bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs