Accueil

Un tabou à lever

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans la lutte contre les IST, les praticiens se heurtent encore souvent au tabou. Nombreux sont encore ceux à avoir peur de pousser la porte d’un centre de planning familial ou qui n’osent pas se rendre chez leur généraliste pour un dépistage. Au centre Sida Sol, à Liège, on prône donc l’anonymat. « Ce qui aide aussi certains à franchir le pas, c’est que nous dépendons du CHU, mais que notre infrastructure est située dans une maison en dehors de l’hôpital », estime son coordinateur, Simon Englebert. D’autres centres de dépistage gratuit et anonyme existent également à Anvers (Help Center) et à Bruxelles (Centre Elisa). Plus d’informations sur le site depistage.be.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs