Accueil Sports Football Football belge Union Saint-Gilloise

Felice Mazzù avant le choc entre l’Union et les Blauw en Zwart: «Bruges voudra montrer que c’est la meilleure équipe»

Le leader du championnat se déplacer à Bruges ce jeudi pour y affronter le champion de Belgique.

Temps de lecture: 3 min

L’Union enchaîne ce jeudi. Quatre jours après sa victoire au forceps face à Genk, c’est un autre gros défi qui attend les troupes de Felice Mazzù qui se déplacent du côté de Bruges. « Vu la manière dont notre succès s’est dessiné contre Genk, il s’agit là d’un gros boost mental », a déclaré le coach saint-gillois en conférence de presse ce mercredi. « Mais j’ai un groupe qui ne tombe pas dans l’euphorie. »

À ceux qui estimeraient que, face à Genk, les Unionistes ont eu la chance du champion avec ce penalty accordé près de dix minutes après les nonante réglementaires, le T1 de l’Union leur répond. « C’est clair qu’il y a une certaine atmosphère qui se crée autour de nous. Certains diront que tout tourne pour nous, que tout nous sourit et que nous avons de la chance. Mais il y a aussi tout simplement la qualité de mon groupe et le fait qu’il ne lâche rien. Durant les neuf minutes d’arrêt de jeu face à Genk, on a eu cette envie d’aller vers l’avant. Il y a eu ce but annulé pour un hors-jeu d’un demi-ongle d’orteil. Et puis ce penalty. Ce n’est pas dû à de la chance mais à cette volonté d’aller jusqu’au bout. »

En cas de nouveau succès ce jeudi, l’Union compterait douze points d’avance sur Bruges et l’Antwerp et dix-neuf sur le cinquième, Gand ! Mais pas question pour autant pour Mazzù de parler de playoffs 1 trop rapidement. « En foot, tout peut se passer. On l’a vu contre Genk ou dans d’autres matches où on était mené et on a su revenir au score, tout peut arriver. D’autant qu’il nous reste encore onze matches à jouer. Les playoffs 1, on en rêve, même si ce n’est pas l’objectif fixé. On ne se prend pas la tête. La seule chose qu’on se dit, c’est que ce serait une catastrophe si on sortait du top 8 par rapport à la saison qu’on est en train d’effectuer. »

Et si l’Union compte donc à l’heure actuelle neuf points de plus que les Blauw en Zwart, qui ne pourront de plus pas compter sur le soutien de leur public, Felice Mazzù se refuse pour autant à se glisser dans la peau du favori. « Je ne veux pas parler de contexte qui serait favorable à l’Union. Bruges reste sur deux titres de champion de Belgique de rang, a des joueurs qui valent des millions sur le terrain et a déclaré qu’il veut montrer que c’est la meilleure équipe. On sait qu’on va être opposé à une des plus belles formations de Belgique, si pas la plus belle. De plus, elle a un nouvel entraîneur et un nouveau système de jeu. »

Pour cette rencontre, Felice Mazzù devra composer sans Bager (qui purge son deuxième match de suspension), Mitoma (qui est toujours blessé) et Machida (qui n’est pas encore en règles administrativement). Le nouveau venu, le jeune Polonais Kozlowski, est quant à lui incertain.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Saint-Gilloise

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb