Accueil Énergie

Prix de l’énergie: selon les fournisseurs, réduire la TVA avant le 1er février est «impossible»

Les fournisseurs estiment qu’une décision ne peut être mise en œuvre qu’à partir du 1er avril.

Temps de lecture: 2 min

Alors que le gouvernement fédéral planche toujours sur un moyen de soulager la facture énergétique des ménages, « introduire une réduction de la TVA ou toute autre mesure le 1er février est techniquement et pratiquement impossible », avertissent mercredi les fournisseurs d’énergie réunis au sein de la Febeg, la Fédération belge des entreprises électriques et gazières.

Les fournisseurs d’énergie rappellent que si la piste d’une réduction de la TVA « semble simple à mettre en œuvre », elle implique que toutes les communications envers les clients et les autorités soient adaptées : prix, promotions, sites web, comparateurs de prix, factures d’acompte et de décompte final, contrats, paiements aux autorités, etc. « Des dizaines de processus internes doivent être modifiés et testés. La mise en œuvre de tous ces ajustements d’une manière qualitative et claire pour le client nécessite suffisamment de temps. Une réduction immédiate de la TVA n’est donc pas envisageable. Une facturation et des informations correctes sont des conditions essentielles pour le bon fonctionnement du marché et pour assurer la transparence envers les clients », souligne la Febeg.

Celle-ci appelle dans la foulée le gouvernement fédéral à prendre « rapidement » une décision « claire ». « En tant que partenaires du gouvernement, les fournisseurs peuvent mettre en œuvre cette mesure à partir du 1er avril. Ce n’est que moyennant cette période d’adaptation que les fournisseurs d’énergie peuvent techniquement y parvenir de manière qualitative et garantir ainsi aux ménages le service client correct qu’ils sont en droit d’attendre », précise-t-elle.

La Febeg demande enfin au gouvernement, « quelle que soit sa décision, de choisir une mesure mûrement réfléchie, basée sur des critères juridiques solides, et de donner aux fournisseurs jusqu’au 1er avril pour la mettre en œuvre. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Druide David, mercredi 26 janvier 2022, 16:30

    Ils nous prennent pour des cons et personne ne bronche.... 3 minutes de manipulation dans un logiciel de facturation et le tour est joué.... A moins qu'ils tapent encore leurs factures à la machine à écrire????

  • Posté par Dubois alain, mercredi 26 janvier 2022, 16:47

    Si il y a une baisse de la tva, celle-ci ne se fera que sur la facture d'électricité et de gaz et pas sur le mazout de chauffage. Donc injustice encore une fois.

  • Posté par Dubois alain, mercredi 26 janvier 2022, 16:25

    Une baisse de la tva avant le 1° mars ferait reculer l'indexation des salaires et allocations. De toute façon réduire la tva ne ferait gagner que quelques euros par mois donc à bannir.

  • Posté par Deladrier-rase , mercredi 26 janvier 2022, 16:21

    Ils se foutent du monde... le prix du mazout change tous les 2 jours et ça ne leur pose pas de problème de l'adapter... quant à modifier un taux de TVA dans un logiciel de facturation, ça doit prendre 2' !

  • Posté par M. G., mercredi 26 janvier 2022, 16:58

    Le soucis n'est pas l'adaptation du logiciel (bien que cela prenne plus que 2 minutes) mais bien tout ce qu'il y a autour niveau adaptation de communication, site web et compagnie. De là perso je trouve que le 1er avril c'est exagerer mais clairement cela ne se fait pas en 1 jour et je comprend qu'ils demandent au politique de se décider rapidement.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une