Accueil Société

Coronavirus: les symptômes connus du variant omicron

Si les symptômes plus modérés que suscite ce variant s’apparentent à un gros rhume, la maladie peut évoluer dramatiquement. Il ne faut donc pas banaliser le risque d’infection.

Temps de lecture: 2 min

Toux, nez qui coule, courbatures… Avec le raz-de-marée omicron, on entend de plus en plus que le covid se résume à ces symptômes qui sont semblables à ceux de la grippe. C’est vrai pour certains malades, qui seront plus ou moins affaiblis. Mais certainement pas pour tout le monde – selon l’âge, l’état de santé ou le statut vaccinal. C’est aussi sans compter le risque de développer un covid long.

Nez qui coule, maux de tête, fatigue, éternuements et maux de gorge : voici les cinq symptômes principaux détectés après une infection au variant omicron. C’est ce qui ressort des données de l’application Zoe, le système britannique qui permet d’analyser la propagation du coronavirus dans le pays.

Des chercheurs ont ainsi analysé les données les plus récentes sur le territoire de Londres. La moitié des personnes ayant déclaré des symptômes de rhume ont eu un test PCR positif, comme c’était le cas lorsque le variant delta était dominant au Royaume-Uni. Mais seule la moitié d’entre eux présentait également les trois symptômes classiques du variant delta : fièvre, toux, perte de l’odorat ou du goût.

Un nouveau symptôme a également fait son apparition ces dernières semaines : la diminution de l’appétit.

Pour le groupe d’experts britannique, il est nécessaire d’informer la population sur ces changements de symptômes. « Les sites officiels indiquent toujours que l’apparition soudaine d’une forte toux, la fièvre et la perte de l’odorat et du goût sont les principaux signes d’une infection au coronavirus. Et donc une indication pour se faire dépister et s’isoler », s’inquiète le professeur Tim Spector dans les colonnes du Guardian. « Alors que pour la plupart des gens, omicron se ressent comme un rhume et commence par un écoulement nasal, un mal de gorge et un mal de tête. Pour sauver des vies, il est urgent de changer la communication. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko