Accueil Société

Seconde Guerre mondiale: enquête sur le rôle de la SNCB dans la déportation des juifs

De nouvelles recherches vont être menées sur la société des chemins de fer durant l’Occupation. Elle a transporté des dizaines de milliers de personnes promises à l’extermination.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Durant la Seconde Guerre mondiale, vingt-huit « convois » ferroviaires ont été organisés depuis Malines à destination d’Auschwitz. Des 25.257 juifs et 351 Tziganes jetés dans les wagons, seuls 5 % ont survécu.

Ce drame garde sa part d’ombre. D’où la demande adressée ce jeudi par le Sénat au Centre d’étude Guerre et Société (Cegesoma) de mener une enquête plus approfondie sur le rôle de la SNCB dans le transport des déportés. La démarche se veut une contribution au devoir de mémoire rappelé par la présidente du Sénat Stephanie D’Hose (Open VLD) et le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) alors que l’on commémore la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Visiteur, vendredi 28 janvier 2022, 23:57

    La SNCF a accepté de payer ( 60 m d'euros) aux victimes de la Shoa. Les chemins de fer hollandais ont aussi payé.... Pour info .

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 27 janvier 2022, 15:50

    Rechercher la vérité historique particulièrement sur les crimes les plus abjectes de l'histoire l'humanité est d'une importance capitale à l'heure de la remontée nauséabonde d'un antisémitisme qui ne se cache plus. Certains des commentaires minables et nauséabonds repris ci dessous en sont la preuve évidente. Les attaques de tous types contre la communauté juive se multiplient et se banalisent toujours plus. L'antisémitisme d'aujourd'hui a changé de visage, il est omniprésent et se cache derrière l'antisionisme revendiqué comme vertueux par la propagande des islamogauchiste. La peste brune et la rouge se rejoignent... Pas de cela dans nos démocratie. Bravo Monsieur Martin, votre article est indispensable à la mémoire collective.

  • Posté par Meersman Olivier, jeudi 27 janvier 2022, 12:10

    Il y a plus de 70 ans de cela... Les générations d'aujourd'hui s'en cognent.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 27 janvier 2022, 14:17

    Ou plutôt de tout.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 27 janvier 2022, 14:15

    Ça ne m'étonne pas. En dehors de leurs petits culs, elles ne se "cognent" plus de rien.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs