Accueil Monde

8 milliards d’êtres humains sur la Terre: qui a tort, qui a raison? (infographies)

Serait-on 8 milliards d’êtres humains sur la planète comme le prétendent certains ? Alors que d’autres estiment que le curseur ne sera franchi qu’en 2023. Qui a raison, qui a tort ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le mercredi 19 janvier, à 15 heures, la planète Terre aurait atteint 8 milliards d’habitants. C’est du moins ce que montre le compteur démographique de Neodemos, site pour lequel collaborent plusieurs démographes italiens reconnus. Les projections des Nations unies, auxquelles se raccrochent la plupart des démographes annoncent, elles, le passage du cap emblématique au début de l’année 2023. C’est à ce moment-là que sera officiellement célébré, en grande pompe, le franchissement symbolique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par CORDIER Vincent, vendredi 28 janvier 2022, 13:26

    https://bonpote.com/la-demographie-sujet-tabou-de-lecologie/ A tout ceux qui disent que le boom démographique est inquiétant en Afrique ou dans les pays du sud, le problème ne serait pas plutôt le niveau de vie des boomers? Et est-ce que la population aurait pu augmenter aussi vite sans la révolution industrielle, lu'itilsation des énergies fossiles? Enfin, pensez-vous qu'en 2100, l'énergie disponible pour tout un chacun sera aussi abondante qu'aujourd'hui? Enfin, admettons qu'il y a 2 fois moins de niassances dans nos sociétés, quid des écoles, puis des universités, puis du service social en faveur des personnes agées?

  • Posté par J.-M. Tameyre, vendredi 28 janvier 2022, 8:57

    Dommage que l'article ne mentionne pas que l'Afrique est passée de 275 millions en 1950 (ben oui, la colonie avait une administration qui fonctionnait) à 1.3 mds grâce aux soins de santé et à l'espérance de vie qui augmente sans que les gens ne changent leur fertilité (merci surtout à l'Église catholique pour avoir diabolisé la capote). Résultat, le Nigeria sera bientôt, avec ses 400M d'habitants, le pays le plus peuplé au monde après l'Inde et la Chine. Naturellement cette démographie incontrôlée bouffe toute croissance économique car elle est plus rapide que l'accroissement du PIB. C'est déjà la misère institutionnelle pour tous ! Et dire que certains ici ont beau jeu de nous culpabiliser pour ces "pauvres malheureux". Cette explosion qui embrase tout le continent est née bien après notre départ et ça fait 70 ans qu'ils ont pris leur destin en main !

  • Posté par J.-M. Tameyre, vendredi 28 janvier 2022, 9:02

    Voir le dossier de l'Express du 2/7/2021 "Au Nigéria et au Pakistan, le boom des naissances est une bombe à retardement" qui traite du même sujet avec des chiffres édifiants.

  • Posté par Lete Catherine , jeudi 27 janvier 2022, 10:12

    Tout à fait d'accord avec Mr JM Frisson: que l'on soit 8 Milliards d'humain dans 15 jours ou l'année prochaine ... c'est pas le plus important. Ce qui doit nous faire réfléchir, c'est qu'on est +/- 8 Milliards et notre pauvre Terre n'a pas de quoi nous nourrir tous. Alors, l'espèce humaine développe des propres tactiques d'auto-régulation pour essayer de contenir cette augmentation et survivre (c'est pas moi qui le dit, c'est Darwin) .... comme la stérilité qui augmente chez les jeunes adultes, comme de nouveaux comportements sexuels ("no sex", ou homosexualité,...) ou encore des nouveaux comportements sociaux ("balance ton porc", ...) ..... ou encore elle développe ..... des coronavirus! Mais cela ne suffira probablement pas à réguler notre espèce humaine ...

  • Posté par collin liliane, mercredi 26 janvier 2022, 23:28

    "De 4 milliards en 1974, nous sommes passés à près de 8 milliards en 2022, soit un doublement en 48 ans" C'est tout simplement monstrueux et tragique. Et les allocations familiales sont une aberration: ce sont ceux qui limitent leur natalité qu'il faut récompenser.

Plus de commentaires

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs