Accueil Belgique Politique

Bruxelles: le décumul intégral et la revalorisation des élus locaux sur les rails

Le ministre des Pouvoirs locaux Bernard Clerfayt (Défi) vient de déposer son projet de réforme de la gouvernance locale au Parlement bruxellois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Je gagne environ 2.100 euros nets », explique mercredi un président de CPAS bruxellois. L’élu exerce son mandat dans une commune de moins de 50.000 habitants. La précision a son importance. Le traitement des élus locaux dépend du nombre d’habitants. Dans des entités comme Auderghem, Evere ou Saint-Josse, un échevin ou un bourgmestre gagne moins bien sa vie qu’à Anderlecht ou Schaerbeek. La Région bruxelloise compte justement revaloriser le statut de ses mandataires locaux, et plus encore de ceux des plus petites communes. La réforme de la gouvernance locale, qui vient d’être déposée au Parlement bruxellois, prévoit le rehaussement de leur traitement. Porté par le ministre Bernard Clerfayt (Défi), l’avant-projet d’ordonnance devrait être discuté au mois de mars. Le texte, qui entrera en vigueur en 2024, contient trois autres axes de réformes : le décumul intégral, la baisse du nombre d’échevins et la revalorisation des jetons de présence des conseillers communaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambotte Serge, mercredi 26 janvier 2022, 23:26

    Celle-ci c'est pour Gloub.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs