Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Mogi Bayat interrogé dans le dossier Henrotay, les méthodes d’enquête lors de l’Opération «Mains propres» passées à la loupe ce jeudi

Les dossiers de corruption dans le football belge pourraient prendre un nouveau tournant dès cette semaine.

Temps de lecture: 2 min

La chambre des mises en accusation d’Anvers se penchera ce jeudi sur les méthodes d’enquête particulières utilisées lors de l’« Opération Zéro », également appelée « Mains propres », qui vise la fraude dans le milieu du football belge. Une cinquantaine de personnes – parmi lesquelles des agents de joueurs, des dirigeants, des entraîneurs et arbitres – sont dans le viseur du parquet fédéral dans ce dossier.

Au centre de cette affaire hors norme se trouve un homme : Dejan Veljkovic. L’agent serbe déchu, qui a accepté de tout déballer en échange d’une peine limitée à cinq ans avec sursis, est devenu le premier repenti de l’histoire judiciaire belge.

Parmi ceux que le parquet fédéral voudrait voir inculpés figurent des personnalités telles que Mogi et Mehdi Bayat, Ivan Leko, Peter Maes, Vincent Mannaert, Bart Verhaeghe, Herman Van Holsbeeck, Bruno Venanzi, Sébastien Delferière et Bart Vertenten. Ils sont soupçonnés, selon les cas, d’avoir fait partie d’une organisation criminelle, de faux, de corruption ou encore de blanchiment.

Après l’examen des méthodes utilisées par la chambre des mises, le dossier pourra être renvoyé à la chambre du conseil, qui décidera quels protagonistes seront amenés à comparaitre devant le tribunal correctionnel. Avant cela, de nouveaux devoirs d’enquête pourraient encore être demandés. D’autres accords entre la justice et des suspects, tels que celui conclu par Dejan Veljkovic, ne sont également pas à exclure.

Dossier Henrotay : Bayat interrogé durant 2 heures

Ce mercredi, l’agent de joueurs Mogi Bayat a été interrogé pendant deux heures dans l’affaire Henrotay.

« Mogi Bayat a également été interrogé pendant deux heures mercredi dans un autre grand dossier. En particulier, l’affaire concernant son collègue et agent Christophe Henrotay.

Contrairement au manager Herman Van Holsbeeck, qui est en prison depuis près d’une semaine maintenant, Bayat a été autorisé à rentrer chez lui par la suite », expliquent nos confrères du journal Het Nieuwsblad.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb