Accueil Société

Un nouveau sous-variant d’omicron provoque un cluster en Belgique

Le sous-variant BA.1 d’omicron représente actuellement la majorité des contaminations, avec 94,4 %. Son « petit frère », BA.2, a augmenté d’un point en une semaine, à 2,1 %. Les deux ont éclipsé delta, qui comptabilise 3,3 % des cas.

Temps de lecture: 1 min

Le variant omicron a été détecté la première fois en Belgique le 24 novembre. En deux mois, il a montré son haut potentiel contagieux puisqu’il est devenu largement majoritaire : selon le rapport hebdomadaire du laboratoire national de référence de la KULeuven, il représente aujourd’hui 96,5 % des échantillons positifs analysés.

C’est le sous-variant BA.1 qui est dominant (94,4 %), tandis que son « frère », le BA.2, suspecté d’être encore plus transmissible, représente 2,1 % des cas. Des données préliminaires en provenance du Danemark ne montrent toutefois pas de différences dans les hospitalisations dues à l’un ou l’autre sous-lignages. Par ailleurs, il semble qu’une personne ayant été infectée par le BA.1 peut être réinfectée par le sous-variant BA.2.

Le variant delta est quant à lui en passe d’être éclipsé : il ne représente plus que 3,3 % des échantillons (la semaine dernière, la souche était encore responsable de 10 % des infections). Un troisième rejeton d’omicron, le BA.3, a également été détecté en Belgique avec un premier cluster familial.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko