Accueil Société

Coronavirus: le régulateur européen approuve la pilule anti-covid de Pfizer

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé la pilule anti-Covid de Pfizer. Le Paxlovid devient le premier médicament antiviral pris par voie orale autorisé au sein de l’Union européenne.

Temps de lecture: 2 min

Le régulateur européen a approuvé la pilule anti-Covid de Pfizer. «Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA a recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le médicament antiviral pris par voie orale Paxlovid», a déclaré le régulateur européen dans un communiqué. L’EMA a recommandé «d’autoriser Paxlovid pour le traitement du Covid-19 chez les adultes qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru que la maladie devienne grave».

Risque d’hospitalisation réduit de 90 %

Les antiviraux agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Ils sont très attendus car faciles à administrer, en pouvant être pris simplement chez soi avec un verre d’eau. Pfizer avait déclaré en décembre que sa pilule anti-Covid réduisait de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque lorsque prise dans les premiers jours après l’apparition des symptômes. L’EMA a évalué les données d’une étude impliquant des patients atteints du Covid-19 montrant que «le traitement par Paxlovid réduisait de manière significative les hospitalisations ou les décès chez les patients qui présentaient au moins une affection sous-jacente les exposant à un risque de Covid-19 sévère». La majorité des patients de l’étude étaient infectés par le variant Delta, a précisé l’EMA, tout en soulignant que selon des tests réalisés en laboratoire, Paxlovid devrait rester efficace contre Omicron.

La pilule Pfizer est une combinaison d’une nouvelle molécule, PF-07321332, et du ritonavir, un antiviral contre le VIH, qui se prennent sous forme de comprimés séparés. «Le comité des médicaments à usage humain de l’EMA a conclu que les bénéfices du médicament sont supérieurs à ses risques pour l’utilisation approuvée» et va «maintenant envoyer ses recommandations à la Commission européenne pour une décision rapide applicable dans tous les États membres de l’UE». Cette procédure d’approbation par la Commission prend généralement quelques heures ou quelques jours. «Avec l’autorisation de Paxlovid cette semaine, 6 médicaments anti-Covid ont été autorisés dans le cadre de la stratégie thérapeutique de l’UE», a salué dans un communiqué la commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides.

Les États-Unis, le Canada et Israël font partie d’une poignée de pays ayant déjà donné leur feu vert au traitement Pfizer.

À lire aussi Coronavirus: l’arrivée prochaine des nouveaux traitements sera très encadrée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 27 janvier 2022, 15:20

    C'est pas un scoop. Depuis quand l'Europe peut-elle recaler ce qui vient des USA? C'était un faux suspens. En général, on recale ce qui vient de Russie ou de Chine et ce, même si c'est mieux.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 27 janvier 2022, 20:14

    Par contre votre com. c'est un scoop mensonger: je défie quiconque de ne pas posséder en tout ou en partie un objet qui ne soit pas "made in China". La Russie ? le gaz, le bois et le novitchok.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 27 janvier 2022, 19:14

    Ce qui vient de Chine c’est le virus. Leurs vaccins sont en carton.

  • Posté par Bertrand Christophe, jeudi 27 janvier 2022, 18:02

    Staquet . Pas envie de polémiquer encore , avec des propos aussi excessifs . Vous êtes libre de faire confiance aux vaccins russes ou chinois et de voir partout la main des Etats-Unis . J'espère aussi que votre amie s'est bien remise .

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 27 janvier 2022, 17:24

    Bertrand Christophe... comme si l'UE avait eu l'intention d'acquérir des vaccins russes ou chinois... Même s'ils avaient été seuls disponibles, la branche européenne du Département d'Etat ne les aurait jamais achetés. Pire encore, si elle avait pu, elles les aurait interdits. Ne prenez pas les gens pour des imbéciles.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko