Accueil Culture Livres

«Grand Hotel Europa», c’est l’Europe de la nostalgie

« Grand Hotel Europa » est un tout grand roman. L’auteur néerlandais Ilja Leonard Pfeijffer nous dépeint, dans une langue superbe, une Europe fatiguée qui se vautre dans la nostalgie mais où il sent néanmoins bien.

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Ilja Leonard Pfeijffer descend au Grand Hotel Europa dont la classe est aujourd’hui patinée, engoncé qu’il est dans ses vieilles pierres et ses ors défraîchis. C’est quelque part, en Italie sans doute, assez loin de la mer, mais où ? Le roman ne le précise pas, seule imprécision en forme de clin d’œil d’un ouvrage qui se caractérise par son sens du détail. Ilja – l’auteur se met en scène – s’y installe pour écrire son histoire d’amour avec Clio, qui vient de se terminer. Ecrire va lui permettre de tenter de la comprendre. Clio, la muse de l’Histoire, celle qui chante le passé des hommes, dans la mythologie. C’est tout sauf une coïncidence, ce prénom. Clio Chiavari Cattaneo est d’ailleurs historienne de l’art, spécialiste du Caravage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs