Accueil Société

Bois de la Cambre: Uccle se tourne à nouveau vers la justice face à la Ville de Bruxelles

En décembre 2020, la Ville de Bruxelles a rouvert partiellement au trafic la boucle sud du bois. De manière insuffisante, estime Uccle, qui, indique n’avoir d’autre choix que d’aller en justice pour faire avancer le dossier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Durant le confinement du printemps 2020, de nombreux Bruxellois ont rêvé d’un monde nouveau. Ce fameux monde de « demain », il passait par davantage de nature. Très vite, les habitants de la capitale ont d’ailleurs bénéficié d’un bois de la Cambre entièrement fermé à la circulation. A l’époque, de nombreux piétons et cyclistes ont salué la décision de la Ville de Bruxelles, propriétaire de l’espace vert. En décembre 2020, cette dernière a finalement rouvert en partie la boucle sud du bois. Elle l’a fait sous la contrainte d’une décision de justice obtenue par la commune d’Uccle. Quelque 18 mois après le lockdown, le contentieux judiciaire n’est pas fini. Ce vendredi, il entre dans une nouvelle phase. Uccle lance citation à l’encontre de la Ville de Bruxelles afin d’obtenir un jugement sur le fond. La commune du sud de Bruxelles souhaite obtenir la confirmation des précédentes décisions judiciaires et l’encadrement, par un expert judiciaire, du bureau d’études désigné pour proposer une solution définitive.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Grauwels Pierre-Jacques, vendredi 28 janvier 2022, 13:12

    Entre l'avenue de la Lisière et l'avenue Louise, le trournant est très dangereux. Si un conducteur venant de l'avenue de la Lisière rate son tournant, c'est la collision frontale assurée avec un véhicule venant dans l'autre sens.

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 28 janvier 2022, 11:08

    Il est bien évident que cette saga n'est qu'un des signes visibles de la volonté explicite des Ecolos, non pas de donner de l'air pur à une poignée de touristes (mêmes locaux) mais de détruire sciemment l'espace de vie de l'écrasante majorité des résidents bruxellois qui ont l'audace de ne pas vouloir de leur projet de "ville de demain". Et pour des raisons strictement électoralistes à court terme, le PS bruxellois suit, embraye dans cette démagogie d'une pseudo lutte des classes. Ben oui, les gentils Ecolos/PS défenseurs des veuves et des orphelins contre les méchants MR ne se souciant que du bien-être des ultras-riches. Et, au cas où, je ne défends pas le MR...

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 29 janvier 2022, 9:04

    Duchateau. Vous faites (mal) semblant de ne pas comprendre ... Dans 10 ans, les seuls qui pourront circuler en voiture à Bruxelles, à quelques exceptions près, seront ceux qui ne la paieront pas eux-mêmes. Sous un prétexte de rétablissement d'une sorte de justice sociale qui passerait par la promotion des modes de déplacement les moins onéreux et l'interdiction larvée des autres, c'est bien l'inverse qui se produira. De 2030 à 2050, en attendant un nouveau rééquilibrage, les plus pauvres qui en auront (encore) la capacité physique et qui ne résideront pas trop loin de leur but feront du vélo ou de la mobylette électrique et les plus riches utiliseront des voitures électriques. Tous les autres, ce sera le tram (si et quand ils fonctionneront) ou ... rester à la maison. Voilà donc la ville "de demain". Elle ressemblera curieusement à celle d'avant-hier ... Quant à "Good Move", c'est la Bible verte plus lourde que le Coran lui-même. Rédigée par et pour les amis de Mme VdB. Une loi de pouvoirs spéciaux votée en catimini par des élus distraits après une "consultation populaire" complètement manipulée. La légitimation officielle de la gestion urbaine par le principe Nimby. La main mise de l'autorité régionale sur des fragments (souvent adjacents) de Communes (séparées ou contiguës) reconfigurant de facto leurs limites spatiales et stérilisant le pouvoir communal. La transformation larvée d'une Région multiple en une Ville de secteurs "apaisés" irriguée par des artères que la guérilla de l'immobilité embolise sans fin. La "ville de demain" à la sauce piment vert façon jaune et noire.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 28 janvier 2022, 21:58

    Entièrement d'accord avec Monsieur Moriaux : Avec "Bad Move" ; que ce soit le Bois de la Cambre; la suppression des viaducs; la fermeture des tunnels (stoppé in extremis) ; la suppression des parkings à Bxl; les 30 Kmh (engendrant PLUS de pollution); les sens uniques pour boucher la circulation à Schaerbeek; la Taxe kilométrique; etc. Bref, la succession des mesures anti-voitures prises par escrolos et ses alliés PS ... SANS aucune contrepartie à la vraie "mobilité" pour TOUS (le fantôme du RER; l'absence d'incitant à l'achat d'une électrique comme en France; etc.) ... font que les "Verts-Groen" se moquent éperdument; et de notre "mobilité" ; et de la pollution; et de notre planète en construisant des centrales à Gaz ! Bref ; des petits bricoleurs à courte vue purement électoralistes, sans aucune vision d'avenir; ni en Belgique; ni ailleurs.

  • Posté par Duchâteau Jean-Philippe, vendredi 28 janvier 2022, 15:50

    Si pour vous l'espace de vie de l'écrasante majorité des résidents Bruxellois c'est dans sa voiture sur les routes entourant le bois de la Cambre, je vous plaint et je suis triste pour vous. Je me permet de vous rappeler que seul 30% des Bruxellois ont une voiture et que la grande majorité des bouchons à Bruxelles sont dûs aux navetteurs.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs