Accueil Société Enseignement

Un professeur de la VUB aurait été congédié pour des faits d’intimidation sexuelle

L’université n’a pas souhaité communiquer sur ces faits. Le professeur concerné nie le fait que ce soit un licenciement et parle d’un « commun accord » de départ.

Temps de lecture: 2 min

L’établissement universitaire néerlandophone bruxellois, Vrije Universiteit Brussel (VUB), a procédé au licenciement de l’un de ses collaborateurs à la suite de « plusieurs déclarations relatives à des comportements transgressifs », communique l’université jeudi soir.

Dans le courant de l’année 2020, plusieurs rapports ont été formulés menant à « une procédure interne approfondie ». « Il n’y a pas de place pour de tels comportements au sein de la VUB », pointe l’établissement. Après la procédure, la personne concernée a été congédiée fin 2021.

L’université flamande ne fournit pas davantage de détails. « Dans l’intérêt des droits et de la vie privée de toutes les personnes concernées et pour permettre l’entame du processus de guérison, des modalités ont été prises dans le cadre de la terminaison du contrat », précise la VUB.

« Des ragots et rumeurs infondées »

Le journal De Morgen ce matin évoque des faits d’intimidation sexuelle. Des questions intimes, voire déplacées, voire des menaces.

Selon le professeur, il ne s’agit pas d’un licenciement. Il nie avoir été expulsé et parle d’un départ réalisé d’un commun accord. Il évoque des ragots et des rumeurs infondées, expliquant que la faculté était en crise et que des emplois devaient passer à la trappe en raison de la réduction des coûts.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une