Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Sofia Costoulas: de sa raquette Mickey à 4 ans, à sa première finale en Grand Chelem, douze années plus tard…

Quel est le futur du tennis belge ? À cette question posée chaque année depuis la retraite des fabuleuses Kim et Justine, les formateurs de la fédération belge nous dirigent souvent, avec les précautions d’usage, vers la « petite Sofia Costoulas ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Voilà que celle qu’on présente, depuis des années, comme la réelle promesse belge, tient sa première référence au plus haut niveau : cette finale à l’Open d’Australie des juniores qu’elle dispute ce samedi (2h du matin en Belgique…) contre la nº1 mondiale de la catégorie, la Croate Petra Marcinko.

« Je ne réalise pas encore que je suis en finale » a commenté la jeune fille de Villers-la-Ville qui, malgré ses 16 ans, a déjà beaucoup bourlingué !

Tout a commencé à 4 ans pour cette fille d’un ancien football pro (Eupen, Saint-Trond et Visé, notamment) mi-grec, mi-congolais et d’une maman belge, le noyau familial étant basé à Genk au tout début. « Dans un supermarché, j’ai flashé sur une raquette rouge Mickey Mouse et j’ai pressé ma maman pour qu’elle me l’achète », raconte-t-elle. « Cette raquette, je ne suis pas près de l’oublier… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs