Accueil Sports Cyclisme Cyclo-cross

Championnats du monde de cyclo-cross: «Pidcock et Van der Haar comme favoris 3 étoiles», selon Gérard Bulens

Le championnat du monde de cyclo-cross se disputera ce dimanche (21h30, heure belge) à Fayetteville aux USA. La double absence des favoris Van Aert et Van der Poel laisse la chance à des coureurs tels que le Britannique Pidcock ou le Néerlandais Van der Haar de s’imposer selon Gérard Bulens.

Temps de lecture: 3 min

C’est un championnat du monde particulier qui s’annonce à Fayetteville ce dimanche en cyclo-cross. Les deux lauréats qui se partageaient le titre durant ces 7 dernières années seront absents. Ces deux icônes sont le Néerlandais Mathieu van der Poel, tenant du titre et victime d’une longue blessure au dos, et le Belge Wout van Aert. Celui-ci prépare sa saison de vélo sur route et l’a donc privilégiée au détriment de ces Mondiaux.

Il n’en demeure pas moins du beau monde du côté des participants. Eli Iserbyt a gagné la dernière manche de la Coupe du monde à Hoogerheide aux Pays-Bas en remportant par la même occasion le classement final. En faisant le plein de confiance, le Belge figure donc parmi les favoris mais méfiance car le parcours de ces championnats du monde ne lui semble pas favorable.

Le temps à Fayetteville en Caroline du Nord est sec et il ne gèle pas la nuit ce qui rend le sol dur et le parcours particulièrement roulant et rapide. Les conditions climatiques donneront sûrement lieu à un parcours excessivement rapide assure Gérard Bullens : « Ce parcours avantagera probablement Tom Pidcock et Lars van der Haar qui sont plus habitués à la route. Le Britannique Pidcock était très bien samedi dernier à Hamme mis à part une petite glissade qui lui a enlevé la chance de l’emporter. S’il avait gagné, il serait le grand favori mais il revient d’un stage sur route en Espagne. C’est donc normal qu’il soit un peu fatigué. Lars van der Haar, le Néerlandais champion d’Europe en titre revient très fort et figure également comme favori pour le sacre final. Le parcours aurait très bien correspondu au Belge Quinten Hermans qui ne participera malheureusement pas suite à un test positif au Covid. Le championnat du monde est une épreuve particulièrement difficile. Pendant 6 années, notre compatriote Sven Nys figurait comme l’ultime favori mais n’a remporté le titre qu’à une seule reprise. »

L’ancien manager n’élimine pas les Belges Michael Vanthourenhout et Toon Aerts. Ce dernier pourrait tirer son épingle du jeu si la course se dresse comme une course tactique.

« C’est peut-être le moment de trouver une réelle cohésion autour d’Iserbyt »

Avec un moral gonflé à bloc, la victoire en Coupe du monde d’Iserbyt permettra peut-être à l’équipe belge de trouver une réelle cohésion d’équipe. « Une équipe de cyclo-cross n’est évidemment pas aussi soudée qu’en vélo sur route », estime Bullens. « En mettant de l’argent ou une promesse de prime à la clé, l’équipe belge peut s’articuler autour d’Iserbyt et tenter de lui faire remporter la vareuse aux couleurs arc-en-ciel. C’est ça qui peut aider à avoir un résultat. On ne va pas se le cacher, encore plus en cyclo-cross, le maillot de champion du monde permet de multiplier de deux à trois fois ses primes de départ dans chacun des cross. J’ignore la prime de départ d’Iserbyt mais si Van der Poel et Van Aert touchent entre 10 et 20.000 euros, il pourrait avec ce titre multiplier la sienne par deux ou par trois. »

Chez les Espoirs, le fils de Sven Nys, Thibaud, a toutes ses chances. Il fera figure d’outsider et ses principaux concurrents seront dans sa propre équipe avec Emiel Verstrynge sans oublier l’équipe des Pays-Bas. Nys possède un très bon pilotage et malgré deux ou trois accidents, il semble s’être rassuré dans les dernières épreuves.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclo-cross

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb