Accueil Monde États-Unis

Que devient le patient à qui l’on a greffé un cœur de porc?

L’organe génétiquement modifié a été greffé sur un homme de 57 ans au début du mois de janvier, un pas important dans le domaine de la transplantation.

Temps de lecture: 2 min

Le patient à qui un cœur de porc a été greffé – une première mondiale – se porte bien, selon ses médecins. « Il va mieux que ce à quoi nous nous attendions », a déclaré le chirurgien responsable du centre médical de l’université du Maryland à Baltimore, Muhammad Mohiuddin, dans une vidéo diffusée par l’hôpital universitaire jeudi (heure locale). « Son cœur va bien, il n’y a aucun signe de rejet. »

L’organe génétiquement modifié a été greffé sur un homme de 57 ans au début du mois de janvier, un pas important dans le domaine de la transplantation. L’opération a duré huit heures, selon les médias américains. L’homme, qui souffrait d’une insuffisance cardiaque au stade terminal et d’une arythmie, n’était pas éligible à une transplantation de cœur conventionnelle. L’organe animal était donc sa seule alternative. Après l’opération, le patient a été placé sous machine cœur-poumon pendant plusieurs jours.

Les xénogreffes ne sont pas nouvelles

L’homme est « remarquablement lucide », a souligné le chirurgien Bartley Griffith. « Quand j’arrive à la fenêtre de sa chambre, il me fait signe et demande quand il pourra rentrer chez lui. » Le patient suit des séances de kinésithérapie. « Nous devons renforcer ses jambes pour qu’elles puissent à nouveau le porter, ce qui n’est pas le cas pour le moment. »

Il faudra encore attendre un certain temps avant que l’homme ne soit autorisé à quitter l’hôpital, a ajouté Muhammad Mohiuddin. « Nous analysons la situation au jour le jour et sommes heureux de ne pas observer de rejet ou d’autres problèmes. »

Les xénogreffes – d’un animal à un humain – ne sont pas nouvelles. Les médecins ont tenté des transplantations entre espèces depuis au moins le 17e siècle, les premières expériences se concentrant sur les primates. En 1984, un cœur de babouin avait été transplanté sur un bébé mais la petite, surnommée « Baby Fae », n’avait survécu que 20 jours.

Les porcs constituent de parfaits donneurs car leur métabolisme est proche de celui des humains.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une