Accueil Énergie

La Belgique a pu compter sur ses centrales nucléaires neuf jours sur dix en 2021

Le parc nucléaire a particulièrement bien « tourné » l’an dernier, avec plus de 90 % de disponibilité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La question de la prolongation de la durée de vie des deux réacteurs nucléaires les plus récents (Doel 4 et Tihange 3) sera tranchée par le gouvernement le 18 mars. Les défenseurs de l’atome mettent en avant la disponibilité de l’électricité nucléaire, décarbonée de surcroît, comme un des arguments plaidant pour le maintien d’une production en Belgique. Un argument qui a fréquemment été battu en brèche ces dernières années, au gré des arrêts non planifiés des réacteurs qui ont fait chuter cette disponibilité (on parle de « facteur de charge »).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 30 janvier 2022, 20:39

    Et quel est la disponibilité du solaire ? Ou de l'éolien ? Mdr.

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 30 janvier 2022, 14:29

    Allez dire cela aux idiots d'écolos rigolos, ils ne pensent qu'a deux choses ; supprimer l'automobile et ne nucléaire !!!!

  • Posté par Lison Jacques, samedi 29 janvier 2022, 21:04

    Le seul avenir de raison est le nucléaire, surtout investir dans la fusion ... mais la déraison raison est hélas au goût du jour !

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs