Accueil Société

Le garçon de 12 ans qui a poignardé un agent à Peer va être placé

Le placement de l’adolescent en institution semi-ouverte signifie qu’au fil du temps la possibilité pour lui de retourner à l’école pourra être examinée.

Temps de lecture: 1 min

L’adolescent de 12 ans qui a poignardé un agent de quartier jeudi à Peer (en province de Limbourg) a été placé dans une institution de protection de la jeunesse semi-ouverte pour trois mois, a indiqué son avocate Eylem Turan vendredi.

Me Turan considère que la décision du juge de la jeunesse est bénéfique tant pour le jeune garçon lui-même que la société.

Le placement de l’adolescent en institution semi-ouverte signifie qu’au fil du temps la possibilité pour lui de retourner à l’école pourra être examinée, avec obligation de revenir en institution en dehors des heures de cours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 29 janvier 2022, 13:44

    «La valeur n'attend pas...» Il a vite compris qui est l'ennemi de classe. Quand les flics tuent des gamins, les gamins tuent des flics, c'est physique. Toute action génère une réaction de même force dans le sens opposé.

  • Posté par D Marc, vendredi 28 janvier 2022, 22:56

    Mère de deux enfants : l'un de 17 ans sous la surveillance d'un juge de la jeunesse après un vol avec violence, l'autre de 12 ans plante un couteau dans le dos d'un policier de quartier. Belle éducation ... religieuse?

  • Posté par D Marc, samedi 29 janvier 2022, 10:10

    https://www.youtube.com/watch?v=wo1iXNCgm90&t=24s

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, vendredi 28 janvier 2022, 21:05

    Eh oui...et après...il n'est pas étonnant de voir l'extrême droite augmenter ...

  • Posté par dams jean-marie, vendredi 28 janvier 2022, 18:57

    Et aucune poursuite des parents ???Le comble !!

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko