Accueil Culture Livres

Terrèbre a perdu son jardinier: Jacques Abeille est mort

Jacques Abeille est mort le 23 janvier. Il avait 79 ans.

Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

L’année passée, Jacques Abeille avait reçu le Prix spécial du Grand Prix de l’Imaginaire pour son Cycle des contrées, un ensemble romanesque dont l’action se déroule dans des pays imaginaires, au centre desquels se trouvent Terrèbre et son empire. Jacques Abeille est mort le 23 janvier. Il avait 79 ans. Et une certaine célébrité ne lui avait été accordée qu’à partir des années 2000, grâce à ce cycle et surtout à son premier roman, Les Jardins statuaires, dont les illustrations avaient été réalisées par François Schuiten.

Le Soir avait écrit à propos de ce roman : « Dans une langue classique, pure, travaillée et envoûtante, Jacques Abeille fait découvrir une société quasi utopique et les failles qui la lézardent. Son conte philosophique montre aussi le rôle des livres, la nécessité des légendes et des mythes, la primauté de l’écriture, pour conserver les traces du passé et, pour l’écrivain, pour vivre pleinement sa vie, tout simplement. »

Jacques Abeille avait été surréaliste, il a écrit des romans, de la poésie, des romans érotiques, il peignait, il dessinait. Pour l’écriture, il disait : « La seule exigence que je m’impose, c’est celle de la précision. Ce que j’écris est visionnaire, spatial. Cela exige des images. Comme Jean Ray, qui est un extraordinaire visionnaire. Quand je le lis, je vois. Quand je lis Théophile Gautier, je ne vois rien. François Schuiten, par exemple, dès qu’il m’a montré ses dessins, j’ai entendu une voix. »

On retrouve ses œuvres en partie chez Folio, beaucoup au Tripode, certains chez Attila et auprès d’une nuée d’éditeurs.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une