Accueil Société

Omicron: nombre record de contaminations, quand doit-on se faire tester ou être en quarantaine? (infographie)

La durée d’isolement pour les personnes positives a aussi été revue début janvier. « Le Soir » fait le point, en infographie, sur ces nouvelles règles alors que les contaminations explosent en Belgique avec plus de 50.000 nouveaux cas par jour.

Temps de lecture: 4 min

Il n’y a, depuis début janvier, plus de quarantaine obligatoire pour les personnes vaccinées contre le coronavirus, après un contact à haut risque avec une personne testée positive. Les tests PCR pour les contacts à haut risque asymptomatiques sont également abandonnés, que la personne soit vaccinée ou non. La durée d’isolement pour les personnes positives a aussi été revue. « Le Soir » fait le point, en infographie, sur ces nouvelles règles.

Contact à haut risque

Il ne suffit pas d’avoir croisé une personne positive pour être considéré comme « contact à haut risque ». Ce contact doit avoir duré au moins 15 minutes, à une distance de moins de 1,5 mètre, sans utilisation correcte d’un masque buccal chez l’un des deux participants. Deux personnes qui vivent sous le même toit ou qui partagent un repas au restaurant sont par exemple considérées comme contacts à haut risque et doivent dès lors respecter les règles définies ci-contre. Pour les autres contacts, moins étroits, seule une vigilance accrue s’impose durant dix jours.

À lire aussi Dans la famille omicron, il y a trois « frères et sœurs »

Quarantaine

Durant leur quarantaine (dont la durée varie selon le statut vaccinal), les contacts à haut risque sont invités à respecter les règles suivantes : toujours porter un masque naso-buccal, ne pas accueillir de personne extérieure à son domicile, ne rendre visite à personne, aérer son habitation et veiller à partager le moins de choses possibles avec les personnes vivant sous le même toit. Seuls les déplacements à la pharmacie, chez le médecin et au supermarché sont autorisés.

infographie

Isolement

Pour les personnes testées positives, on parle de période d’isolement et pas de quarantaine. La différence, c’est qu’une personne à l’isolement n’a plus le droit du tout de sortir de chez elle. Seule une respiration dans le jardin ou sur la terrasse (quand on a la chance d’en disposer) est autorisée.

Et les enfants ? Comme dans la population générale, les mesures pour les enfants de plus de 12 ans dépendent de leur statut vaccinal et du fait qu’ils aient ou non été récemment infectés par le covid.

Si l’enfant a fait le covid dans les 5 mois

Les enfants de moins de 12 ans asymptomatiques en contact à haut risque avec un membre du foyer ayant contracté le covid et qui ont eux-mêmes contracté le virus moins de cinq mois auparavant ne doivent pas être mis en quarantaine.

Les enfants concernés doivent prendre des précautions particulières telles que le port strict d’un masque dans les zones intérieures (pour les enfants à partir de 6 ans) et la limitation des contacts, notamment avec les groupes à risque.

À lire aussi Les enfants du covid, victimes d’une catastrophe naturelle

Règles selon le statut vaccinal des parents

Les autres enfants doivent être soumis aux règles relatives aux contacts à haut risque en fonction du statut vaccinal des adultes avec lesquels ils séjournent, poursuit Sciensano. S’il existe une différence de statut vaccinal entre les adultes, le moins vacciné est pris en compte. Par conséquent, si l’un des adultes n’est pas complètement vacciné, l’enfant doit rester en quarantaine. La durée de la quarantaine et le moment de l’autotest ou des autotests sont les mêmes que pour les adultes non vaccinés ou partiellement vaccinés.

À lire aussi Nouvel outil pour gérer la crise épidémiologique : un baromètre corona petit format

En cas d’exposition dans un autre contexte (par exemple, un ami d’un club de sport), l’enfant est considéré comme un contact à faible risque et doit être testé s’il présente des symptômes, selon Sciensano.

Et si symptômes ?

Les enfants de 6 ans ou plus présentant des symptômes possibles doivent toujours être testés.

Les enfants de <6 ans sont testés en cas de symptômes graves ou des symptômes légers et un contact récent avec un cas confirmé (haut risque ou faible risque).

En attendant le résultat du test, l’enfant reste à la maison. Si le résultat est négatif, l’enfant peut retourner à l’école ou à la crèche. En cas de résultat positif, la période de 7 jours d’isolement (+ 3 jours de mise en garde) et le suivi des contacts autour de l’enfant commence.

Les règles pour l’école

A partir du jeudi 3 février, les enfants du fondamental qui sont cas contacts de leurs parents ou d’un membre de la famille comme les frères et sœurs, ne seront plus obligés de rester en quarantaine. Enfin, plus précisément, ils seront en quarantaine mais auront l’autorisation de la quitter le temps d’aller suivre les cours en présentiel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko