Accueil Opinions Éditos

L’indécente paralysie de la Vivaldi

Alors que la hausse des prix frappe de plein fouet les Belges, les membres de la Vivaldi ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un plan d’action évoqué il y a quatre mois. Le pire aujourd’hui n’est pas le coût de l’énergie, mais l’abandon des politiques.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

L’inflation à 7,59 %, du jamais vu depuis 39 ans, mais c’est le bond mensuel de l’indice de prix à la consommation, inédit depuis 1951, qui est à « tomber ». La faute surtout à l’explosion des prix de l’énergie avec un gaz naturel à plus 153,7 % en un an, le gasoil de chauffage à plus de 40 % sur la même période et une électricité 70 % plus chère que début 2021.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Michel Lejeune, lundi 31 janvier 2022, 10:39

    Ce gouvernement - non représentatif des résultats électoraux - ne tient que par un entretien éhonté des peurs citoyennes. Des décisions à l'emporte-pièce en révèlent l'incompétence tandis que les guerres partisanes ont pris fait et cause pour la conservation du pouvoir au détriment des citoyens. Lorsqu'ayant trop voire tout perdu, ces derniers transcenderont, au nom de leur survie, la peur en actions. Aucun des gouvernements actuels (fédéral, wallon, francophone) ne peut se prévaloir d'une once de légitimité. Le ridicule atteint son paroxysme lorsque les "patrons" de la FWB vont exprimer des promesses aux sinistrés tandis que ladite FWB n'a aucune autonomie financière! Pathétique sans nul doute mais tellement révélatrice au grand jour de l'impuissance, et à nombre d'étages, de l'incompétence de ces professionnels de la chose publique. La nausée...

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 30 janvier 2022, 11:26

    C'est l'étonnement de Madame Delvaux qui est curieux car elle sait que cette union n'a eu d'assise que la lutte anti-covid génératrice de dépenses publiques conséquentes ce qui a donné l'illusion vu l'accord de la droite que la politique des cadeaux continuera , et bien non, la réalité budgétaire nous rattrapera et induira de telles distorsions de programmes que la chute de ce gouvernement devrait s'ensuivre. Si on y ajoute dans le cadre belge "protecteur" vis-à-vis du FMI et de la CE de la situation budgétaire modèle "république bananière "de la Région wallonne et de la FWB, il y a a de quoi s'inquiéter...

  • Posté par D L, dimanche 30 janvier 2022, 10:46

    Cette coalition est mal née, car uniquement créée pour avoir un gouvernement de plein exercice plutôt qu'un gouvernement très minoritaire ou qu'un gouvernement tout aussi minoritaire en affaires courantes. Il est piquant de constater que les 2 gouvernements minoritaires étaient plus efficaces. Nous payons aujourd'hui 60 ans de gestion de gauche en Wallonie qui privilégie l'assistanat à la reconstruction économique pour rester au pouvoir et faire carrière sur le dos des assistés et en ranconnant les gens qui bossent de la classe moyenne et plus.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 30 janvier 2022, 10:22

    Vous dénoncez l'indécente paralysie de la Vivaldi, madame Delvaux. Fort bien et à juste titre. Acceptez alors que je continue à dénoncer l'indécente et criminelle paralysie de la rédaction du Soir face aux dérives de son foirum. C'est finalement le terme le plus exact pour décrire cette chose. La lecture des commentaires à l'interview de Paul Magnette (https://www.lesoir.be/420937/article/2022-01-29/paul-magnette-au-soir-mon-option-pour-lavenir-vaccination-obligatoire-et-pass) est éclairante : sur 74 commentaires, aucun avec une réflexion de fond. Une soixantaine ne sont en fait qu'un déferlement de haine totalement sans intérêt. Peut-on m'expliquer ce qu'ils apportent comme valeurs ajoutée informative à l'article, à part de savoir qu'une partie de la population déteste les socialiste, ce qui n'est pas nouveau. Pire parmi ces commentaires, un appel explicite au meurtre commis par le triste Druide David qui écrivait à 8:01 (https://www.lesoir.be/node/420937/comments?page=14) " Dégage troufion avant que le peuple ne te pende!". Monsieur Nollet a eu plus de chance la semaine dernière (https://www.lesoir.be/419281/article/2022-01-21/jean-marc-nollet-je-nai-pas-negocie-avec-le-mouvement-conservateur-ou). Sur les 49 commentaires écrits avant le mien, seulement 3 commentaires (moins de 10%!) avec un peu de réflexion et d'intérêt dans un débat démocratique. Le reste, des affirmations péremptoires sans fondement ni arguments, une volée d'insulte (stalino-islamistes, Du pur Nullet..) mais aussi un appel au meurtre (c'est un nuisible et il faut l'éradiquer...). Pendant combien de temps le Soir tolèrera que soient commis des délits sur son forum (utilisation de fausses identités, mise en danger de la vie d'autrui, exercice illégal de la médecin, incitation à la facture et l'usage de faux, racisme et incitation à la haine raciale, usurpation d'identité, appel à la sédition, appel à la violence, appel au meurtre)? Pendant combien de temps le Soir laissera sa crédibilité, sa respectabilité et sa réputation se faire parasiter sans réagir par des militants d'extrême droite ou des appointés d'usines à trolls au service de puissances étrangères? Tolérer ce genre de pratique, n'est-ce pas programmer la mort de la Démocratie? La vie et le débat démocratique demande un grande rigueur. Tout ne peut pas se dire n'importe quand, n'importe où ni n'importe comment, sinon il sombre vite dans la cacophonie stérile et nuisible au vivre ensemble harmonieux, le but recherché par la Démocratie. Une presse libre et pluraliste est un des lieux sacré et un des pilier de la Démocratie. Elle l'est parce c'est le fruit d'un échange entre la presse et la société où la seconde protège la première pour autant que celle-ci respecte un code déontologique et une éthique. Le contrôle du respect de ce code et de cette éthique sur ce forum et sa modération H24, 7 jour sur 7 est impayable. Ce n'est pas aux lecteurs de faire ce contrôle mais à l'éditeur qui est responsable des publications de son journal y compris des réactions de ses lecteurs s'il les publie. L'option plus saine de le fermer comme La Libre, la RTBF, la VRT et RTL l'on compris et fait. Ce ne sera pas une censure anti-démocratique parce qu'il sera toujours possible d'écrire à la rédaction. Qui retrouvera le plein contrôle de publier ou non les commentaires qu'elle recevra. Aussi parce qu'il sera toujours possible de s'exprimer sur les réseaux sociaux mais sans avoir détourné la crédibilité apportée par ce qui fut un grand journal.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 30 janvier 2022, 19:08

    On tremble staquet. On se sent visé?

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs