Accueil Société

Coronavirus: soins intensifs, décès, contaminations... les chiffres sont en hausse

Entre le 19 et le 25 janvier, 52.294 nouvelles contaminations au SARS-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 45% par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 1 min

Au total, 3.821 personnes positives au SARS-CoV-2 séjournent actuellement à l’hôpital (+34%), dont 371 patients traités en soins intensifs (+2%), indique samedi matin Sciensano, l’Institut de Santé publique. Entre le 22 et le 28 janvier, il y a eu en moyenne 354,7 patients admis à l’hôpital et positifs au Covid-19, soit une augmentation de 31% par rapport à la période de référence précédente.

Entre le 19 et le 25 janvier, 52.294 nouvelles contaminations au SARS-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 45% par rapport à la semaine précédente. Plus de 98% des cas sont attribués au variant Omicron.

Au cours de cette période, une moyenne de 25,3 personnes sont décédées par jour après avoir été testées positives (+14%). Le taux de positivité est de 46,3% alors que près de 120.000 tests ont été réalisés.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,18 (-12%). Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par curto calogero, lundi 31 janvier 2022, 2:32

    Normal, les vaccins sont inefficace et obsolète, la protéine spike, n'existe plus, ou est mortifier dans les nouveaux variants, donc les vacciner ne sont plus protéger, ils deviennent la cible.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 1 février 2022, 7:05

    "Ami" <Calogero>, veiller tard ne vous convient vraiment pas... Vous "déconnez" encore plus que d'habitude mon pauvre vieux. Pitoyable.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 31 janvier 2022, 12:52

    Dixit l'éminent professeur Calogero, ignare en sciences, en français et en capacités de raisonnement. Beau curriculum.

  • Posté par José Dehove, samedi 29 janvier 2022, 10:24

    Malgré le sinistre bilan des critères tous en hausse hier, même en USI où un début de hausse s'amorce, il y a un tout petit coin d'espoir : l'accélération de l'épidémie (l'accroissement de sa vitesse de propagation, c'est à dire du nombre moyen de nouveaux cas positifs journaliers) semble avoir faibli depuis 48 heures. Mais cela reste très incertain comme évolution dans les prochains jours : PERSONNE ne sait qu'elle sera l'évolution dans les deux prochaines semaines et encore moins à plus long terme. Le taux de reproduction correctement calculé à lui aussi conséquemment baissé.. L'épidémie s'essouffle. Espérons qu'elle ne trouvera pas un second souffle !

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 29 janvier 2022, 9:13

    Ah, quand même. Il était temps ... Ceux qui comptaient sur l'évaporation spontanée en sont pour leurs frais. Même si c'est déjà trop tard depuis un moment, il va bien falloir commencer à discuter sérieusement de la vaccination obligatoire plus ou moins généralisée. Et oui ... Et j'aurais préféré m'en passer.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko