Accueil Société

La «puff», cette cigarette électronique jetable qui fait un tabac chez les jeunes

Plébiscitée sur le réseau social TikTok, la « puff » connaît un succès grandissant auprès d’un public jeune. Cette cigarette électronique jetable ressemble à un bonbon au goût sucré d’ananas, de fraise, de mangue ou de crème glacée. Elle est pourtant très addictive et dangereuse pour les adolescents.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La « puff » est une cigarette électronique jetable très demandée par des jeunes de 14 à 24 ans. Inventée par deux Californiens en 2019, elle connaît un succès planétaire sur Tik Tok et auprès de certains influenceurs Instagram. Elle a maintenant envahi les poches des jeunes adolescents.

Cette cigarette électronique est petite, colorée, sucrée et coûte souvent entre 8 et 12€. Facile d’utilisation, on peut prendre entre 250 et 800 bouffées, puis s’en débarrasser. Elle contient cependant une batterie en lithium qui, jetée à la poubelle, pollue énormément. Certains refusent de la vendre pour cette raison, comme Elliot, vendeur de cigarettes électroniques. « Ce n’est vraiment pas terrible pour l’environnement. Le contenant n’est pas recyclé car il contient de la nicotine. Beaucoup de gens les jettent à la poubelle », constate-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 31 janvier 2022, 8:44

    On se fout du lithium et de ce que l’on jette. Une fois de plus la pestilence des Écolos et leur pollution des idées pour un matérialisme environnemental. L’important est la santé des jeunes, la création d’un mécanisme d’addiction, et une stratégie autour d’une drogue. INTERDICTION de vente à titre conservatoire, et le temps des recours en tout sens de ces lobbies mis à profit pour une stratégie de lutte a plus long terme.

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs