Accueil Monde Europe

Boris Johnson dans la tourmente: un rapport confirme que des événements n’auraient pas dû être autorisés

Le rapport de Sue Gray dénonce les « échecs de leadership » du Premier ministre britannique.

Temps de lecture: 2 min

Il y a eu des «erreurs de leadership et de jugement» au sein de Downing Street, a dénoncé lundi la haute fonctionnaire Sue Gray dans un rapport interne sur le scandale des fêtes à la résidence du Premier ministre britannique durant le confinement.

Le rapport de la haute fonctionnaire Sue Gray était attendu depuis plusieurs jours, mais une enquête lancée la semaine dernière par la police était venue en contrarier la publication, la police demandant que ses détails ne viennent pas mettre en danger l’enquête de police.

Des erreurs pointées du doigt

«Il y a eu des erreurs de leadership et de jugement de la part de différentes parties de Downing Street et du Cabinet Office à des moments différents. Certains événements n’auraient pas dû être autorisés. D’autres événements n’auraient pas dû se dérouler comme ils l’ont fait», a écrit Sue Gray, dont le rapport de 12 pages, qui se concentre sur 12 événements entre mai 2020 et avril 2021, a été remis au Premier ministre Boris Johnson lundi matin.

Douze de ces rencontres sont mentionnées comme faisant l’objet de l’enquête de la police. Le rapport épingle aussi une «consommation excessive d’alcool inappropriée» sur le lieu de travail.

Le Premier ministre, qui a toujours affirmé qu’il n’avait rien fait d’illégal, devait prendre la parole devant les députés en milieu d’après-midi. Face au scandale de ces fêtes arrosées, dénoncées au sein même de son parti, il a affirmé qu’il ne démissionnerait pas.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une