Accueil Société

Obligation vaccinale: une troisième voie proposée par Marius Gilbert

L’épidémiologiste de l’ULB plaide pour une obligation, pour les non-vaccinés, de consulter un médecin et de discuter avec lui à propos du vaccin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Dans le débat autour de l’obligation vaccinale qui se tient devant la commission Santé du Parlement fédéral, la deuxième journée d’audition des experts a laissé la parole à l’économiste Mathias Dewatripont, au virologue Geert Molenberghs, à l’épidémiologiste Marius Gilbert, au psychologue Maarten Vansteenkiste, au constitutionnaliste Hendrik Vuye, au médecin Roel Van Gil, à la philosophe des sciences Karin Verelst et au scientifique data Thijl De Bie.

Mais c’est le discours de Marius Gilbert qui a retenu l’attention, lui qui a proposé une troisième voie, autre que l’obligation vaccinale ou le pass vaccinal, en prônant un choix vaccinal obligatoire, à savoir obliger les non-vaccinés à discuter de leur choix, lors d’une consultation gratuite, avec leur médecin qui pourrait communiquer sur les bienfaits et les effets du vaccin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 1 février 2022, 18:52

    La troisième voie... Une voie sans issue ?

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 1 février 2022, 7:38

    Il faudra d'abord éliminer les "médecins" antivax et autres sceptiques/alternatifs à la mords-moi-le-nœud de la liste de ceux autorisés à pratiquer. Sinon, vu les nouvelles normes standards du comportement de l'humain dans son environnement, je ne suis guère optimiste quant aux résultats de la manœuvre. Mais, bon, au moins, il cherche les clefs ...

  • Posté par S M, mardi 1 février 2022, 7:24

    Voilà qui arrange bien le politique qui n'aura plus à décider...

  • Posté par Jean Luc, mardi 1 février 2022, 0:47

    Ce que prône Gilbert relève de la pure décision politique, et est dès lors totalement étranger à son champ de compétence - et à la mission d'expertise qu'il est en droit d'accepter. Il s'agit, comme bien souvent dans le chef de ce personnage, d'un détournement de compétence.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 1 février 2022, 6:34

    M Gilbert n'a ni plus ni moins le droit de dire ce qu'il pense que vous ou que n'importe qui d'autre. Et vous n'avez strictement rien à imposer comme limite aux compétences de qui que ce soit. D'autant qu'on peine à cerner les vôtres.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs