Accueil Société

Filière terroriste de Verviers: les regrets des prévenus

Les complices des terroristes abattus espèrent un sursis probatoire. Le parquet a requis jusqu’à 18 ans de prison. Jugement le 5 juillet

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les 6 membres de la cellule terroriste de Verviers jugés depuis le 16 mars devant la 70eme chambre correctionnelle de Bruxelles seront fixés sur leur sort le 5 juillet. Le tribunal se donne 6 semaines pour déterminer si les acolytes (à des degrés divers) de Khalid Ben Larbi et Sofiane Amghar, abattus dans l’assaut policier du 15 janvier 2015, et d’Abdelhamid Abaaoud, tué à Saint-Denis (Paris), n’étaient, comme la plupart l’ont plaidé, que de petites mains égarées dans une entreprise criminelle dont ils ignoraient la finalité ; ou si, comme en est convaincu le parquet fédéral, ils ont œuvré de concert à l’élaboration d’un attentat à commettre en Belgique ou ailleurs en Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs