Accueil Culture Scènes

Fabrice Murgia: «Ce que le Théâtre National m’a donné, je veux le donner à d’autres»

Héritier naturel de Jean-Louis Colinet, Fabrice Murgia lui succède à la direction du Théâtre National. Sa carrière a fleuri là. Normal qu’il veuille en faire une ruche pour les artistes de demain. Mais aussi créer des nouveaux festivals, rapprocher les compagnies de l’institution.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Mardi matin, Fabrice Murgia nous détaillait son projet comme directeur du Théâtre National, juste avant de descendre dans la rue manifester, aux côtés de l’équipe technique du théâtre, contre le gouvernement Michel. « Je manifeste parce que c’était prévu et que ce n’est pas parce que je viens d’être élu directeur que je ne suis plus concerné, » explique le trentenaire, fidèle à sa fibre politique, affûtée par ses années au Conservatoire de Liège, au contact du très engagé Jacques Delcuvellerie. C’est d’ailleurs une petite révolution qu’il ourdit pour cette institution dont il prendra les clés, dès juillet, pour un mandat de cinq ans renouvelable. En voici les principaux points.

Etes-vous surpris par cette nomination ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs