Accueil Société

Coronavirus: une politique forte n’a plus la cote auprès des Belges

« Le Soir » a pu prendre connaissance des résultats du dernier baromètre de la motivation. Une politique stricte ne recueille plus l’adhésion, ni chez les vaccinés ni chez les non-vaccinés. Seuls ceux dont la perception du risque reste élevée y sont favorables.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Depuis le début de la pandémie, le groupe interuniversitaire Psy et Corona prend régulièrement le pouls de la population pour mesurer sa motivation à suivre (ou non) les règles sanitaires. Dans le contexte actuel, c’est le soutien à différentes options politiques sur la table qui a été examiné à la loupe par les chercheurs. A savoir : l’abolition ou le maintien du CST, l’introduction d’un pass vaccinal ou la vaccination obligatoire. Pour chacune de ces options, il a été indiqué que les mesures de base (ventilation, quarantaine, port du masque obligatoire…) devaient encore être suivies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 3 février 2022, 14:29

    Les VIRUS ne se soucient PAS des états d’âmes ou du "degré de motivation" des citoyens ! (et encore moins de l'avis des Covidiots !) LOL.

  • Posté par Ernotte Sébastien, jeudi 3 février 2022, 1:12

    Le grand réveil du Soir? Et vous avez vu xavier qui titre que la pauvre Belgique est bloquée par son baromètre de cirque. Lol

  • Posté par Ernotte Sébastien, jeudi 3 février 2022, 1:11

    Évidemment, cela fait des mois que tout le monde dit que le cst doit tomber. Absurde. Only for crédules.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 4 février 2022, 13:41

    <Des mois>, voila l'argument qui prouve qu'Ernotte-la-tête-à-claque est un < abrutit manipulateur malfaisant>.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, mercredi 2 février 2022, 20:25

    Pas sûr qu'il fallait une étude spécialisée pour établir une corrélation entre perception d'un risque et adhésion à des mesures fortes. Et que des "gens de labo" se retrouvent sur une suggestion aussi virtuelle que celle faite ces jours-ci par M. Gilbert n'est pas non plus pour m'étonner.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs