Accueil Société

Emmanuel André : «Omicron est aussi sévère que la souche de Wuhan et le variant alpha»

Pour le virologue, la vaccination est un élément crucial qui permet de diminuer les chances d’admissions en soins intensifs.

Temps de lecture: 1 min

Emmanuel André a expliqué sur Twitter que le variant omicron était aussi sévère que la souche de Wuhan et le variant alpha, en revoyant à une étude scientifique publiée dans « The New England Journal of Medicine ».

« Omicron est aussi sévère que la souche de Wuhan et le variant alpha, deux versions du virus qui ont mis nos hôpitaux au bord de l’abîme. Omicron n’est donc pas un rhume et ce n’est pas lui qui a “changé la donne”: c’est notre immunité et les vaccins », a répété Emmanuel André.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par curto calogero, lundi 7 février 2022, 17:51

    Ont va bientôt, le retrouver, dans un labo, d'une grande firme productrice de vaccins, la fin justifie les moyens.

  • Posté par curto calogero, lundi 7 février 2022, 17:49

    Un commentaire, pour relancer, les vaccins en perte de crédibilité, Manuel André, à choisi sont camp.

  • Posté par curto calogero, lundi 7 février 2022, 17:43

    Assez de conneries, il faut les croire sur parole, les citoyens regarde aussi la situation en vraie dans leurs entourage, et pour le moment tout va bien, des simples infections pas de cas grave, c'est la meilleur façon d'avoir une idée clair de la situation, et pas écouté des experts en manque de crédibilité.

  • Posté par Druide David, jeudi 3 février 2022, 16:53

    Est ce que cette idiotie bosse de temps en temps ou elle passe sa vie sur twitter et dans les médias?

  • Posté par Dr Mi, jeudi 3 février 2022, 16:38

    L article du "The New England Journal of Medicine" semble parfaitement cohérent. Cela prouve une fois de plus la pertinence de la vaccination.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko