Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: pourquoi le marché immobilier redoute un rallongement des délais de vente

Un délai de deux mois de plus pour la vente de certains biens immobiliers ? C’est la conséquence de la généralisation du droit de préemption par le gouvernement bruxellois, qui veut ainsi créer des logements sociaux et réguler le marché.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La Région bruxelloise pourra prochainement acquérir prioritairement certains biens immobiliers mis en vente volontairement par leurs propriétaires sur l’ensemble du territoire de la capitale. Au prix et aux conditions fixées entre les parties dans un compromis de vente. Et cela pourrait, craignent certains acteurs immobiliers, apporter des lourdeurs administratives et rallonger de deux mois le délai de vente pour les uns, d’acquisition pour les autres dans des dossiers que l’on juge déjà lents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs