Accueil Société

Steven Van Gucht: «Il est plus prudent de suivre un relâchement progressif»

« La pression reste forte sur les hôpitaux, sur la première ligne », assure le porte-parole interfédéral covid-19.

Temps de lecture: 2 min

Le pic des contaminations au Sars-cov-2 au cours de cette vague « est derrière nous » et a été atteint le 24 janvier, avec près de 76.000 infections confirmées en laboratoire, a annoncé vendredi le porte-parole interfédéral covid-19, Steven Van Gucht. Au niveau des admissions, il est probable que le pic ait également été atteint au cours de la semaine, soit le mardi 1er février, avec 422 personnes admises à l’hôpital, estime M. Van Gucht.

Jeudi, 4.239 personnes testées positives au Sars-cov-2 étaient hospitalisées, dont 431 en soins intensifs. Le nombre de nouvelles entrées aux soins intensifs a commencé à augmenter début janvier, mais a été pendant plusieurs semaines compensé par des patients sortants, infectés lors de la quatrième vague. La fin de cette compensation a provoqué une remontée de l’occupation, mais selon Steven Van Gucht, la baisse va s’amorcer dans les semaines qui viennent.

Malgré les pics vraisemblablement atteints au niveau des infections et des nouvelles admissions, le porte-parole estime qu’il est « trop tôt » pour supprimer les mesures globales contre le covid, comme le font plusieurs pays européens. « La pression reste forte sur les hôpitaux, sur la première ligne, dans les lieux de travail, dans les écoles… Il est plus prudent de suivre un relâchement progressif. » Au Danemark, il y a moins de quarante personnes aux soins intensifs, relève-t-il, « c’est 10 fois moins que chez nous », « on n’est pas du tout au même endroit », conclut-il.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 4 février 2022, 18:43

    Avec l'échec patent de la manifestation de ce dimanche 30 et les déclarations délirantes de son "maître à penser" Sarkis Simonjan, les interventions des Pe(e)ters, Ernotte, Lecoq, Vigneron et quelques autres illustrent encore plus que nous avons affaire avec eux à des tombereaux de connerie et de contrevérités volontaires.

  • Posté par Peeters x, vendredi 4 février 2022, 15:16

    « 80 % des cas graves de COVID sont entièrement vaccinés », déclare le directeur de l'hôpital d'Ichilov Le vaccin n'a "aucune importance en ce qui concerne les maladies graves", déclare le professeur Yaakov Jerris. https://www.israelnationalnews.com/news/321674

  • Posté par massacry olivier, vendredi 4 février 2022, 22:17

    Et beurk le croiXé de mauvaise foi reprend ses intox, telle est la mission de ce fonctionnaire des fakes, nous nuire telle est sa mission. Notons qu'enfin la question des hospitalisation pour ou avec covid devient superficiel, car c'est bien de cela qu'il s'agit: < « Définir un patient grave est problématique....t il a un résultat de test de coronavirus positif qui fait techniquement de lui un "patient atteint de coronavirus grave", mais ce n'est pas exact. Le patient est seulement dans un état difficile parce qu'il a une maladie sous-jacente grave.>...E toui la vaccination covid n'est pas le miracle contre toutes les maladies, quels scoup ! Merci Peeters pour cette blague.

  • Posté par vanden bussche corine, vendredi 4 février 2022, 14:49

    ben voyons, toute la Belgique muselée et confite pour 400 malades soi-disant du covid ... C'est à quelle date, le convoi de la révolte dont les médias taisent l'existence dans une quasi unanimité?

  • Posté par massacry olivier, vendredi 4 février 2022, 22:02

    Ah la fameux convois de la libertayyy, mais enfin vous n'êtes pas au courant, c'est tous les jours sur le ring, vous saviez pas? https://twitter.com/vinceflibustier/status/1489250567905951755/photo/1

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko