Accueil La Une

Islande : la fin de la pêche à la baleine est prévue pour 2024

Le pays nordique a décidé de mettre fin à cette pratique. Il ne restera plus que deux pays à autoriser la pêche des cétacés.

Temps de lecture: 2 min

L’Islande, un des trois derniers pays au monde à encore pratiquer la pêche à la baleine, compte supprimer ses quotas à partir de 2024 face à une demande au plus bas, a annoncé vendredi la ministre de la Pêche.

«Sauf indication contraire, il y a peu de raisons d’autoriser la chasse à la baleine à partir de 2024», date à laquelle les quotas actuels expirent, a déclaré la ministre Svandis Svavarsdottir, membre du parti de gauche écologiste au pouvoir en Islande.

«Il y a peu de preuves qu’il y a un avantage économique à pratiquer cette activité», souligne-t-elle dans une tribune publiée par le quotidien Morgunbladid.

L’Islande, la Norvège et le Japon sont les seuls pays au monde à autoriser la chasse à la baleine.

Les entreprises détentrices de licence à l’arrêt

Réévalués en 2019, les quotas islandais autorisent chaque année 209 prises pour le rorqual commun, deuxième plus grand mammifère marin après la baleine bleue, et 217 pour la baleine de Minke (aussi appelé petit rorqual), l’un des plus petits cétacés, jusqu’à la fin 2023.

Mais depuis trois ans, les deux principales entreprises détentrices de licence sont à l’arrêt, et l’une d’elles a annoncé au printemps 2020 définitivement remiser ses harpons.

Seul un animal a été harponné au cours des trois dernières saisons estivales, un petit rorqual en 2021.

Les raisons de cette décision

En cause: la concurrence difficile avec le Japon - principal marché pour la viande de baleine - où la chasse commerciale a repris depuis 2019 après le retrait de Tokyo de la Commission baleinière internationale.

En 2018, le dernier été de chasse à la baleine dans les eaux islandaises, 146 rorquals communs et six baleines de Minke ont été harponnés.

La chasse commerciale à la baleine a été interdite en 1986 par la Commission baleinière internationale (CBI) mais l’Islande, qui s’était opposée à ce moratoire, l’a reprise dès 2003.

Seule la chasse à la baleine bleue, interdite par la commission, l’est aussi en Islande.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une