Accueil Économie

L’hydrogène, un vecteur d’énergie(s) inédit pour notre industrie

Biberonnée par les énergies fossiles, l’industrie wallonne doit effectuer sa mue vers une production décarbonée, nourrie par l’hydrogène désormais. Des dizaines d’acteurs se mobilisent pour le produire, le consommer, l’intégrer...

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Quand on évoque l’hydrogène, on pense souvent à ses applications potentielles les plus visibles : faire rouler des bus ou des camions, produire du kérosène neutre en carbone pour l’aviation, notamment. En Wallonie, terre d’industrie s’il en est, l’enjeu est encore plus profond : il s’agit aussi d’utiliser l’hydrogène pour décarboner une industrie lourde, qui comme dans la production de verre ou d’acier par exemple, émet beaucoup de CO2...

« Cet enjeu est majeur non seulement sur le plan environnemental mais aussi pour assurer notre avenir », plaide Jean Jouet, président du pôle de compétitivité wallon Mecatech. « Les émissions de CO2 vont être plus lourdement taxées, et il y va donc de notre compétitivité à long terme. Mais ce défi est aussi une opportunité, car les technologies que nous allons développer pourront soutenir nos entreprises à l’exportation. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs