Accueil Sports Football Football à l'étranger

Eden Hazard a-t-il eu raison de rester au Real? «Ancelotti se fiche de lui» (vidéo)

Les débatteurs de notre émission « En attendant le match » se sont exprimés sur les cas Eden Hazard et Divock Origi.

Temps de lecture: 3 min

Les chiffres sont bruts, un brin cruels. Eden Hazard, depuis le 1er janvier 2022, c’est deux titularisations, deux entrées et quatre matches sur le banc du Real Madrid. « Carlo Ancelotti se fout de sa gu… » : c’est le sentiment qui prévaut parmi les débatteurs de notre émission « En attendant le match », réunis autour des journalistes de Sudinfo Grégory Bayet et Cédric Baufayt. « Rodrygo et Vinicius ont joué face à l’Atletico jeudi soir (défaite 1-0) alors qu’ils revenaient à peine d’Amérique du Sud, et c’est Isco qui est entré en cours de partie. Pourquoi Ancelotti dit-il qu’il compte encore sur lui ? », s’interroge Philippe Dewitte (Sudinfo). « Sur le site de référence « Transfertmarkt », le Brainois est désormais coté à quelque 18 millions alors qu’il a été acquis pour 115. Cela relève de l’accident industriel… »

« Tout cela est mal embouché depuis le début », estime Christine Schréder (VooSports). « Eden est arrivé au Real avec cette étiquette de bon pote, talentueux, souriant, mais où les stars du moment – outre un Benzema avec lequel une connexion existe- sont Modric, Kroos, des gars rigoureux, très pros… Clairement, dans le jeu madrilène, on ne lui passe le ballon. Or, Hazard a besoin d’être un joueur-clé et de recevoir naturellement le cuir. Hazard à Madrid, c’est probablement un mauvais choix, une erreur de casting dans laquelle chacun porte sa part de responsabilités. »

« Il faut aussi regarder la réalité en face : on n’a plus affaire au Hazard de la Coupe du Monde 2018 » estime Frédéric Larsimont (Le Soir), qui se demande si le Brabançon « est encore mentalement capable de tenir le coup en Liga face à des adversaires qui le visent. Eden est un gars très sain, surtout un joueur autour duquel le jeu doit tourner. Or, ce n’est manifestement pas le cas au Real… » Messi ou Ronaldo seraient-ils heureux s’ils n’étaient pas géocentriques dans le foot du PSG ou de Manchester United ? Poser la question est y répondre.

Frédéric Larsimont insiste sur un élément chronologique important. « Nous sommes dans une saison bizarre, la Coupe du Monde n’aura pas lieu en été mais en novembre-décembre 2022, de sorte qu’on ne force pas les transferts du mercato hivernal avec la même persuasion. Puis, admettons-le, Eden ne ressent aucune pression de la part de Roberto Martinez, il sait qu’il sera le capitaine de l’équipe nationale quel que soit son temps de jeu en club. Il est dans une zone de confort… » Sans omettre évidemment la rondeur de son salaire annuel (13 millions euros), auquel personne ne renoncerait de gaieté de cœur, soyons de bon compte.

Origi, une accoutumance au statut de supersub chez le Reds ?

Malgré un temps de jeu famélique (38 minutes et deux buts en Premier League cette saison), Divock Origi (26 ans) est vénéré à Anfield. Devait-il pour autant y rester ? Cet attachement au club, le poids de son salaire (3,7 millions) et sans doute une forme d’accoutumance à ce statut de supersub l’ont retenu à Liverpool cet hiver « Quand va-t-il jouer, alors que Luis Dias (Porto) est venu s’ajouter à l’effectif durant le mercato ? » s’interroge Christine Schréder.

« Ne manque-t-il pas d’ambition ? », s’interroge Grégory Bayet. « Avec le temps, il est de plus en plus difficile de prendre sa valise, l’esprit d’entreprise s’effiloche. Sur le fond, on peut admettre qu’un joueur finisse par se satisfaire d’un salaire très confortable dans un bon club, malgré un faible temps de jeu » résume Frédéric Larsimont (Le Soir). Le Diable sera en fin de contrat en juin prochain, une décision sera alors prise. Inéluctablement. « Mais est-on mieux sur le banc de Liverpool ou sur le terrain avec Stoke City ? C’est presque une question philosophique, une approche du métier » termine Philippe Dewitte (Sudinfo).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mercier Frédéric, vendredi 4 février 2022, 19:29

    En novembre 2019, Hazard était revenu à un excellent niveau avec Madrid : il avait atteint son poids de forme et s'adaptait au jeu de l'équipe. On ne saura jamais comment aurait tourné son aventure madrilène sans la blessure occasionné par Meunier.

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb