Accueil Médias

Meta menace de ne plus proposer Facebook et Instagram en Europe

Meta, la société mère de Facebook, envisage de quitter l’Europe si le groupe n’est plus autorisé à partager les données des utilisateurs européens avec les Etats-Unis.

Temps de lecture: 2 min

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise à l’origine de Facebook, WhatsApp et Instagram, entre autres, fait un tel bruit. En 2020, les autorités irlandaises de protection de la vie privée ont interdit à Facebook d’encore utiliser les clauses contractuelles standard pour se conformer aux règles de protection de la vie privée lors de l’envoi de données aux États-Unis.

Selon la Cour de justice européenne, les données personnelles sont moins protégées aux États-Unis qu’en Europe. La Cour a annulé le règlement sur l’échange des données, connu sous le nom de « Privacy Shield ». C’est pour cela que les autorités irlandaises ont imposé cette interdiction à Facebook, qui a immédiatement prévenu que l’arrêt des transferts de données transatlantiques pourrait avoir un impact dévastateur sur l’entreprise. L’entreprise dépend du traitement des données des utilisateurs pour pouvoir proposer des publicités en ligne ciblées.

Elle fait actuellement l’objet d’une enquête de la part du régulateur irlandais des données. Meta est donc toujours en attente d’une décision finale dans cette affaire. Cela pourrait arriver au cours du premier semestre de cette année. Dans ce contexte, l’entreprise américaine prévient désormais qu’à moins de trouver une bonne solution, « il est peu probable que nous soyons en mesure de proposer certains de nos produits et services clés, dont Facebook et Instagram, en Europe ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 5 février 2022, 20:12

    "fesse-book" : Go Home !! Le "produit" ... c'était les citoyens eux-mêmes !

  • Posté par Usual Suspect, samedi 5 février 2022, 17:31

    Plus de Facebook ? Donc plus d'amis ? Noooon, pas ça ! Suis-je bête. Je n'ai ni Facebook ni amis. Ouf, sauvé, la vie continue comme avant.

  • Posté par Propronet Juste, samedi 5 février 2022, 13:55

    Puisse cela se réaliser au plus vite. US go home.

  • Posté par Lambert André, samedi 5 février 2022, 11:47

    Et bien, bon débarras !!! Raz-le-bol de ces réseaux ANTI-sociaux.

  • Posté par J.-M. Tameyre, samedi 5 février 2022, 8:34

    ON NE FAIT PAS DES "AMIS" SUR FB ! On se fait des relations envieuses, des compétitions de "like", des complexes de jalousie... mais des AMIS ? Vraiment ? Aux vrais amis, on ne montre pas ses souvenirs de vacances mais on part avec eux, après avoir choisi les dates et les hôtels ensemble, et il y a d'autres outils pour ça. Si on ne peut pas partir aux mêmes dates, on leur envoie une carte postale : c'est plus élégant (même si ça se perd beaucoup). Les vrais amis, on les appelle au téléphone et pas via WhatsApp pour ne pas devoir payer la communication. L'amitié sur FB c'est une imposture !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag