Accueil Monde Europe

Conflit Russie-Ukraine: Macron rend visite à Poutine pour prôner la désescalade

Sous les ors du Kremlin, le président russe doit recevoir en fin d’après-midi ce lundi son homologue français qui assure aussi la présidence européenne. Vraie initiative de désescalade ou dangereux jeu de dupes ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le voyage au Kremlin de Daladier ? » » Entre ironie et inquiétude, cette figure de la communauté libérale à Moscou recourt à l’histoire pour s’interroger sur les dangers de la visite d’Emmanuel Macron à Vladimir Poutine. Ce lundi en fin d’après-midi, le président français doit rencontrer son homologue russe sous les ors du Kremlin avant de s’envoler pour retrouver, mardi matin, le président ukrainien Volodymyr Zelenski. « Macron vient-il pour offrir des concessions à Poutine sur le dossier ukrainien comme, avant la Seconde Guerre mondiale, le président du conseil français Edouard Daladier avait cru éviter le conflit en voyant Hitler à Munich et en cédant à ses demandes ? », redoute cette voix libérale qui, à Moscou, se fait l’écho des inquiétudes à Kiev.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Kador Croes, lundi 7 février 2022, 11:27

    hey, les USA-Russie-Chine. Ne pourriez vous pas aller vous amuser plutôt du coté Kampchatka-Alaska plutôt qu'en Europe. merci

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 7 février 2022, 9:50

    La Crimée c’était les Sudètes, l’Ukraine le reste de la Tchécoslovaquie.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 7 février 2022, 22:27

    Tu n’es pas encore dans les tranchées avec ton sabre en plastique, ducon? T’as encore eu peur du froid? Faut se bouger un peu, hein. Quant à ta belle Wallonie, le pognon qu’elle reçoit de l’UE pour nourrir des bons à rien comme toi, moi, je dis: ça devrait être interdit.

  • Posté par Martin Roland, lundi 7 février 2022, 13:29

    Vous avez compris et bien comparé ! L " autre " d'en dessous joue à la bièsse mais il a parfaitement "capté", d'où sa réaction-zon-zon . Au fait, z'avez remarqué qu'Orban est copain-comme-cochon avec le tsarévitch ? Alors que la Hongrie reçoit du "blé" de l'U.E. ! Rhooooooooooooorrrrrrr MDR-MDR-MDR

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 7 février 2022, 11:46

    Mais que préconisez-vous? Une reconquête militaire?

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs