Accueil Société

Prisons: près de deux-tiers des agents pénitentiaires ne veulent pas aller à Haren

La méga prison de Haren est en chantier et le ministre Van Quickenborne espère y voir arriver les premiers détenus d’ici septembre prochain. Mais la localisation de l’établissement pose un double problème : les agents pénitentiaires n’ont pas envie d’y aller, et les salles d’audiences qui y sont construites risquent de rester vides.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est à un marathon de questions/réponses que le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) a été soumis au sein de la commission éponyme suite à une visite des députés sur le site de la future prison de Haren. Si la manière d’accueillir et d’encadrer les détenus y sera innovante, avec un « parcours de détention » dès le premier jour d’incarcération, des problèmes importants se posent, notamment en termes de personnel et de mobilité. Ce qui avait été prédit bien avant que la construction n’ait débuté…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs