Accueil Belgique Politique

Comité de concertation ce vendredi: ce qui est sur la table

Par rapport à la situation actuelle (code rouge), le passage au code orange engendrerait une série d’assouplissements notamment dans l’horeca, les cinémas, les théâtres mais aussi pour les concerts et discothèques.

Temps de lecture: 1 min

Le prochain Comité de concertation se tiendra vendredi, a indiqué lundi le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo. Bien que les seuils prévus dans le baromètre ne soient pas atteints, un passage en phase orange n’est pas exclu, si la tendance à la baisse des indicateurs pertinents (nouvelles admissions et occupation des soins intensifs) se confirme, avait en substance indiqué M. De Croo dimanche sur RTL.

Par rapport à la situation actuelle (code rouge), le passage au code orange engendrerait une série d’assouplissements notamment dans l’horeca (entre autres plus de limite horaire nocturne ; masque facultatif pour le client ; CST encore obligatoire en indoor mais seulement à partir de 100 personnes en terrasse) ; dans les cinémas et théâtres (jauges plus élevées en intérieur pour les événements intérieurs non dynamiques) ; pour les concerts et discothèques (réouverture avec jauges) ; ou encore une plus grande capacité pour les événements en extérieur.

À lire aussi David Clarinval veut des assouplissements: «Les discothèques doivent rouvrir vendredi»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Donatien Cuber, lundi 7 février 2022, 16:24

    Ils ont bétonné le baromètre de telle manière qu'il faudrait que les morts ressuscitent pour qu'on passe en code jaune. Quand on confie la gestion à un trotskyste autoritaire (je sais, c'est un peu redondant) faut pas s'étonner.

  • Posté par Dedecker Nicolas, lundi 7 février 2022, 14:47

    Qu’ils commencent par enlever les masques de la honte à nos enfants ces criminels !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 7 février 2022, 18:23

    Leçon n°1 du parfait petit jésuite ou du négationniste d'extrême droite: ratiociner sans cesse; leçon n°2: dé-contextualiser. N°3, affirmer péremptoirement. N°4 répondre à côté. N°5: glisser sur les réponses qui dérangent. N°6 utiliser un vocabulaire et des méthodes dépréciatives. N°7 en appeler à la déstabilisation des institutions.

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une