Accueil Sciences et santé

A la chasse gourmande aux herbes sauvages

Cuisiniers amateurs et grands chefs reviennent à la cueillette d’herbes et de baies sauvages. Intéressante tant pour les goûts que pour la santé, la pratique réclame quelques précautions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ail des ours, ortie, aspérule, reine-des-prés, pimprenelle et autres herbes sauvages renaissent depuis le début du printemps. Dans les fossés, les prairies, les forêts, ces herbes sont à portée de mains des amateurs de bonnes saveurs. Elles étaient autrefois courantes dans la cuisine paysanne : certains se souviennent de la poignée d’orties fraîches qu’une grand-mère ajoutait à l’omelette, de la fricassée aux champignons des bois ou de ces fraises des bois ramassées dans un fossé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs