Accueil Belgique Politique

Polémique sur l’e-commerce: Paul Magnette et Georges-Louis Bouchez se renvoient la balle sur Twitter

Paul Magnette souhaite la fin du commerce électronique et un retour aux « vrais magasins ». Ces propos ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment de la part du président du MR, Georges-Louis Bouchez.

Temps de lecture: 2 min

Le président du PS souhaite un retour aux « vrais magasins » et à des villes « vivantes ». Il a affirmé qu’après la sortie du nucléaire, il aimerait sortir du commerce électronique. Ces propos ont suscité de vives réactions de la part des libéraux.

Le président Magnette s’en est d’ailleurs pris au MR et à son président Georges-Louis Bouchez dans l’interview qu’il a donnée à l’ Humo . « Le problème de ce gouvernement, on peut le résumer en deux lettres : MR. Ils compliquent tous les dossiers. Tout ce que veut M. Bouchez, c’est se faire un nom et empêcher les autres d’engranger des résultats (…) Lui n’avait rien engrangé lors des négociations gouvernementales. Rien. Voilà pourquoi il fait de l’opposition au gouvernement depuis le premier jour. »

Des réactions à la chaine

Georges-Louis Bouchez a directement réagi sur Twitter : « Le 19e siècle ne peut être un projet de société. Le progrès est une chance. Il faut avoir l’esprit ouvert et la capacité d’adapter la société pour plus de bien-être. L’e-commerce ne doit pas être laissé aux pays étrangers. On perdrait des centaines de millions et des emplois. »

A cela, Paul Magnette a répondu : En ce qui me concerne, je défendrai toujours le commerce local et les petits indépendants. Libre au président du MR de défendre Jeff Bezos, le modèle Amazon et ses conditions de travail digne du 19ème siècle.

Ce n’est pas la fin de cette histoire. A son tour, le président du MR a re-répondu : « Nous, nous défendons les petits indépendants depuis toujours. Mais leur faire croire que la Belgique est une île isolée du monde est au mieux les prendre pour des idiots, au pire les mépriser. Travaillons au monde de demain avec une place pour chacun au lieu du repli archaïque. »

À lire aussi Paul Magnette: «Après la sortie du nucléaire, sortir de l’e-commerce»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Wiaux Patrick, mardi 8 février 2022, 14:14

    Mr magnétte veut stopper le e-commerce parceque sa ville est une ville morte, a Charleroi, ce n'est pas masqué mais casqué qu'il faut se promener, il n'y a plus personne qui ose se promener en ville. Les dealers se lancent les pavés qu'ils decellent de la rue neuve ou toute autre rue, après ils sortent les couteaux et......etc

  • Posté par Jeanine Delhait, mardi 8 février 2022, 7:02

    je suis d'accord avec Mr Van Obberghen Paul, une chose est de vouloir aider le commerce local et autre chose est de nier une réalité économique existante. Les deux types de commerce ne sont pas contradictoire car ils répondent a des besoins différents de consommateurs différents.

  • Posté par M. G., mardi 8 février 2022, 6:20

    Au lieu de s'attaquer au conditions, Magnette veut direct foutre tout un système en l'air. Et surtout il présume pas mal. Un exemple, il présume que on veut tous notre colis en 24h or j'ai souvent dit que c'était exagerer la vitesse et que personnellement je pourrais tout à fait attendre plus longtemps.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 8 février 2022, 3:47

    Préférer* l'économie locale plutot que d'aller acheter au boût du monde ce qu'on trouve ici, ou qu'on pourrait trouver ici, c'est cohérent. Améliorer les conditions de travail dans l'industrie du ecommerce, c'est cohérent, et le PS y est a sa place. Mais condamner le nucléaire et sacrifier ledit ecommerce, c'est appliquer un remède qui tuera le patient. Magnette se plante. Ça n'est pas en rappelant un passé idéalisé qu'on progressera, ni socialement ni économiquement. (*) Préférer et pas imposer.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 8 février 2022, 1:27

    Que Magnette aille pédaler avec les écolos pour remplacer les centrales nucléaires. Cela l'empêchera de faire encore d'autres conneries nuisibles pour nous tous.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une