Accueil Société

A vouloir trop contrôler, on crée des sans-papiers

Des chercheurs de l’UCLouvain se sont penchés sur l’insécurité administrative suscitée par l’évolution des politiques migratoires qui resserrent toujours plus les conditions et les durées de séjour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

Et si l’évolution de nos politiques migratoires vers davantage de séjours limités et davantage de contrôles était finalement productrice d’irrégularité ? Dans sa dernière publication de Sociétés en changement, l’UCLouvain se penche sur les effets de l’insécurité administrative en Belgique à partir des recherches croisées de sociologues, juristes et démographes publiées dans l’ouvrage multidisciplinaire Composer avec les normes, Trajectoires de vie et agentivité des migrants face au cadre légal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, mardi 8 février 2022, 19:40

    "A vouloir trop contrôler, on crée des sans-papiers" - Il faut donc d'urgence abolir les contrôles, comme ça il n'y aura plus d'illégaux !

  • Posté par collin liliane, mardi 8 février 2022, 16:25

    Pourquoi un pays devrait-il délivrer des papiers à des individus qui en s'introduisant de manière frauduleuse ou en travaillent en noir témoignent par là même du mépris qu'ils ont pour ses lois?

  • Posté par lambert viviane, mardi 8 février 2022, 2:58

    Encore des recherches induites par ce que le chercheur veut trouver !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs