Accueil Opinions Éditos

Magnette et l’e-commerce, des clics et des claques

Paul Magnette étonne en annonçant ce lundi vouloir faire de la Belgique, un pays sans e-commerce. Mais avec ces déclarations, le président du PS rate sa cible.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Quand une personne intelligente professe un propos (très) excessif, le choc est double. Par ce qui est dit et parce que c’est elle qui l’exprime. Les propos de Paul Magnette repris dans Humo ont donc choqué deux fois. « Que la Belgique devienne un pays sans e-commerce, avec de vrais magasins et des villes animées. » Boum ! Boum !

Le commerce en ligne s’est imposé comme une évidence, désormais. Et la crise sanitaire a renforcé cette numérisation de l’économie. Au cours des deux dernières années, le nombre de Belges achetant des produits en ligne a augmenté, compensant à un moment la fermeture des magasins physiques. Cette progression a, a contrario, affiné le périmètre de la fracture numérique, indiquant aux pouvoirs publics les catégories de personnes à aider.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, mardi 8 février 2022, 20:06

    Les claques c'est pour lui.

  • Posté par Dehon Alex, mardi 8 février 2022, 13:07

    En tant que socialiste, j'attends du président une présence accrue chez les sinistrés de la Vesdre pour rétablir leur vie + des actions pour le climat + des actions pour contrer la hausse des prix + des actions pour contrer la fraude et le banditisme. Sans cela, la droite s'appropriera l'électorat des déçus. Il détourne l'attention car son bilan est maigre et loin des attentes des camarades.

  • Posté par Dehon Alex, mardi 8 février 2022, 13:07

    En tant que socialiste, j'attends du président une présence accrue chez les sinistrés de la Vesdre pour rétablir leur vie + des actions pour le climat + des actions pour contrer la hausse des prix + des actions pour contrer la fraude et le banditisme. Sans cela, la droite s'appropriera l'électorat des déçus. Il détourne l'attention car son bilan est maigre et loin des attentes des camarades.

  • Posté par André Weissenberg, mardi 8 février 2022, 9:58

    Il y en a qui feraient mieux de se taire. À quand l'interdiction de l'ampoule électrique? Cette surenchère de gauche contre la modernité est franchement incroyable lorsqu'on sait que c'est le progrès, notamment économique, qui a permis et continuera à permettre aux travailleurs de s'émanciper! S'émanciper en particulier de la tutelle de plus en plus imbécile d'une certaine gauche anti-capitaliste rétrograde!

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 8 février 2022, 8:58

    Mais enfin, il pousse des primark un peu partout. A Mons, à Charleroi, à Ixelles...De quoi satisfaire ali baba àLiège. Le sud de la Belgique est sauvé. Pour l'écologie, ce n'est pas terrible. Il ne faut pas être trop regardant à ce sujet. Mais c'est logique. Les trains partent de Chine et arrivent à Liège et les marchandises sont réparties dans le pays. Rien que du concret et comme le sud de la Belgique est très pauvre, tout le monde est content. Quant aux vêtements vendus sur les marchés, ils donnent de l'emploi aux vendeurs expatriés du Pakistan . Qui commandent ces filières? Les Tribunaux sont trop démunis pour le vérifier...Il faut bien faire des économies.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs