Accueil Belgique

Demandeurs d’asile: «Nous sommes moins solidaires qu’en l’an 2000»

Le sociologue de l’ULB Andrea Rea dénonce « l’irresponsabilité politique » et les déclarations « électoralistes » des décideurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le sociologue de l’ULB Andrea Rea dénonce «  l’irresponsabilité politique  » des gestionnaires publics dont l’action ou les déclarations «  électoralistes  » sur les demandeurs d’asile desservent une gestion à long terme de flux qui ne feront que croître avec l’évolution des conflits au Moyen-Orient.

Le gouvernement fédéral a décidé d’ouvrir de nouvelles places réparties notamment dans un centre à Tournai, ville dont les responsables socialistes ont dénoncé l’ampleur du nombre de demandeurs d’asile à accueillir, sans concertation, au risque de miner la cohésion sociale et d’exacerber le racisme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs